NOUVELLES
09/11/2015 22:05 EST | Actualisé 09/11/2016 00:12 EST

Cisjordanie: l'armée israélienne annonce avoir démantelé un réseau du Hamas, 24 arrestations

L'armée israélienne a annoncé mardi avoir démantelé dans la ville de Qalqilya un réseau du Hamas "opérant en vue de relancer ses activités en Cisjordanie" occupée et arrêté 24 Palestiniens, alors que la région est en proie à de nouvelles violences depuis début octobre.

"Un réseau du Hamas a été découvert à Qalqilya. Ses chefs opéraient en vue de relancer les activités du Hamas dans cette région et se préparaient à se livrer à des activités terroristes", a indiqué un communiqué militaire israélien, selon qui l'infrastructure du Hamas à Qalqilya est l'une des plus anciennes et des mieux implantées" en Cisjordanie.

"Ce réseau était dirigé, guidé et financé par des membres des quartiers généraux du Hamas au Qatar et dans la bande de Gaza", a ajouté le communiqué faisant état de 24 arrestations dans la nuit de lundi à mardi "notamment d'activistes importants du Hamas qui avaient déjà été arrêtés dans le passé" et de la saisie de 35.000 shekels (environ 9.000 dollars).

Des responsables des services de sécurité palestiniens ont confirmé le raid nocturne et les perquisitions à Qalqilya, faisant état de 25 arrestations qui ont visé surtout des activistes du Hamas, le mouvement islamiste palestinien qui contrôle la bande de Gaza.

Depuis le 1er octobre, des violences faisant craindre une nouvelle intifada ont fait 75 morts côté palestinien -dont un Arabe Israélien- et dix côté israélien dans les Territoires palestiniens, à Jérusalem et en Israël. Une grande majorité des Palestiniens tués l'ont été en tentant ou menant des attaques selon Israël.

Jusqu'ici, les groupes palestiniens semblent en retrait de la mobilisation à travers les Territoires occupés et des attaques, majoritairement à l'arme blanche, menées par des Palestiniens isolés contre des Israéliens. Ce mouvement est massivement mené par des jeunes désespérés et en colère après n'avoir connu qu'un processus de paix moribond et un horizon économique bouché.

Le Hamas a pris le pouvoir de la bande de Gaza en 2007, l'Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas n'exerçant réellement plus son pouvoir que sur une partie de la Cisjordanie occupée alors que les divergences restent profondes entre les deux parties.

jlr-is/feb