BIEN-ÊTRE
10/11/2015 03:40 EST | Actualisé 19/09/2017 12:29 EDT

C'est Beau / Handwork: un collectif d'artisans québécois qui fait la promotion d'une création 100% d'ici!

Alexis Lavoie

C'est Beau / Handwork, c'est un rassemblement d'artisans québécois qui ont la passion de créer des biens authentiques faits pour durer. Un projet lancé par Raphael Ricard. Entretien.

"Tout a commencé lorsque je travaillais dans une boutique de "skates". Les jeunes venaient acheter de nouvelles planches et jetaient leurs vieilles à la poubelle. J'ai commencé à les récupérer et à les relooker. Avec le temps, un ami m'a aidé - et j'ai très vite pu constater par moi-même que les gens ont un vrai intérêt pour les produits locaux et verts si ce n'est pas hors de prix. C'est à ce moment-là que je me suis dit: lançons une plateforme qui regrouperait des artisans qui produisent localement."

Quel est l'avantage d'une plateforme comme celle-ci pour les créateurs?

" Dans une boutique, on prend de 50 à 60% des bénéfices des créateurs pour les vendre. Sur notre plateforme, c'est entre 20 et 40%. Nous, on a peu d'inventaire et l'artisan reçoit plus d'argent, tout le monde est content."

Tout a commencé avec des vêtements?

"Oui, des modèles très simples pour homme seulement au départ ( que leurs blondes leur piquaient) tel que des t.shirts, des camisoles. Aujourd'hui, la collection comprend 2 chemises, des cotons ouatés, des pantoufles Phentex, en tout c'est 14 styles dans des nuances assez basiques. Sur le site, vous pourrez voir un magasin général divisé en trois sections: Bois, Tissu & Canevas pour découvrir tout ce que nous proposons et c'est appelé à grossir".

"On ne veut pas réinventer la mode. Ce qu'on fait, ce sont des intemporels authentiques dont vous ne vous départirez pas au fil du temps faits ici par des gens d'ici!"

Et pour les femmes?

"On lance la femme au printemps prochain!"

On le sait que ça coûte vraiment plus cher de produire ici - mais à quel point?

"Ça coûterait trois fois moins cher si on faisait produire en Chine!"

Parmis vos motivations...?

"On veut pouvoir retracer d'où viennent les vêtements et on est fiers de "produire et fabriquer québécois".

D'où viennent les tuques et les pantoufles pour ne parler que de ces modèles?

"Les tuques sont faites à Saint-Ignace-de-Loyola dans la Lanaudière, les pantoufles à Saint-Gabriel-de-Brandon. C'est une madame qui nous avait vus à l'émission "Dans l'oeil du dragon" qui nous a appelés et qui nous a proposé ses créations faites main et à la maison."

Penses-tu que les créations faites ici - donc un plus chères que la mode jetable- séduisent?

"Oui, mais je pense aussi que les appellations "bio" ou "vertes" sont galvaudées, trop, en ce moment. Il ne faut pas mentir, être intègres et proposer de beaux produits pour séduire la clientèle. C'est ce que nous faisons."

Pour découvrir l'âme et les inspirations de C'est Beau / Handwork

Galerie photo C'est Beau Handwork: l'univers de ce collectiif québécois qui fait la promotion de la création d'ici Voyez les images