POLITIQUE
10/11/2015 01:30 EST | Actualisé 10/11/2015 01:30 EST

Bombardier devra faire une présentation d'affaires solide, dit Trudeau

ERIC PIERMONT via Getty Images
The Canadian Bombardier Commercial Aircraft's new jetliner Bombardier CS300 is pictured on the tarmac on the day of the presentation of the new Bombardier CSeries aircrafts a day prior to the opening of the International Paris Airshow at Le Bourget on June 14, 2015. AFP PHOTO / ERIC PIERMONT (Photo credit should read ERIC PIERMONT/AFP/Getty Images)

OTTAWA _ Le premier ministre Justin Trudeau affirme que si Bombardier a besoin d'un investissement du fédéral dans son programme de la CSeries, il devra lui livrer une présentation d'affaires solide.

M. Trudeau a affirmé, mardi matin, à une réunion du Congrès du travail du Canada à Ottawa, que son gouvernement ne financerait pas un tel projet d'affaires de manière émotive ou à des fins de politique partisane.

Une source présente à la rencontre à portes closes avec les leaders syndicaux a dit que M. Trudeau avait tout de même qualifié la firme montréalaise Bombardier de fabricant de grande valeur dans la même ligue que le secteur automobile canadien, qui avait obtenu de l'argent du gouvernement fédéral pour l'aider à surmonter la récession de 2008.

Le gouvernement du Québec a indiqué le mois dernier qu'il investirait 1,3 milliard $ dans la CSeries en échange d'une participation de près de 50 pour cent dans le projet.

Depuis ce temps, le gouvernement du Québec a approché le gouvernement fédéral pour qu'il injecte une somme équivalente.

Bombardier peine à financer le programme de la CSeries, plombé par des délais et des dépassements de coûts.

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a déjà dit que Bombardier n'avait pas approché formellement le gouvernement fédéral quant à la possibilité d'une aide fédérale.

Galerie photo La CSeries de Bombardier Voyez les images