NOUVELLES
10/11/2015 05:34 EST | Actualisé 10/11/2016 00:12 EST

Beckenbauer de plus en plus pressé de parler des allégations de corruption

FRANCFORT — Franz Beckenbauer a signé un contrat dans lequel sont promis des «services variés» à un dirigeant de la FIFA maintenant en disgrâce peu de temps avant le vote remporté par l'Allemagne pour l'obtention de la Coupe du monde 2006, a déclaré le président intérimaire de la Fédération allemande de football.

Rainer Koch a dit que le contrat passé par Beckenbauer avec Jack Warner n'incluait pas «de bénéfices monétaires directs», mais divers services comme des matchs amicaux, l'aide au développement des entraîneurs de la CONCACAF et des billets pour la Coupe du monde. Koch a cependant ajouté que rien ne permettait de prouver que ce contrat a bel et bien été rempli.

Koch a indiqué que Beckenbauer n'avait pas les pouvoirs lui permettant de passer pareil accord et qu'il aurait eu besoin de l'appui du conseil d'administration de la fédération, ce qui est noté au contrat.

Le contrat aurait été rédigé quatre jours avant le vote de la FIFA en 2000. L'Allemagne a gagné ce vote par une voie contre l'Afrique du Sud.

Ces plus récentes révélations accentuent la pression pour Beckenbauer de discuter de ces allégations de corruption qui pèsent sur l'Allemagne. Elles ont été faites au lendemain de la démission du président de la fédération nationale Wolfgang Niersbach.

Beckenbauer, l'ex-vedette du Bayern Munich qui a été capitaine puis entraîneur d'éditions championnes du monde de la sélection allemande, était la figure de proue du comité de candidature pour le Mondial 2006 et ensuite, président de son comité organisateur.