NOUVELLES
09/11/2015 07:29 EST | Actualisé 09/11/2016 00:12 EST

Zimbabwe: arrestation d'un député et de 16 partisans de l'opposition (MDC)

La police zimbabwéenne a arrêté un député et 16 partisans de l'opposition lors d'un rassemblement interdit par les autorités près d'Harare, a annoncé lundi le principal parti d'opposition du pays, le Mouvement pour le changement démocratique (MDC).

"Nous sommes profondément perturbés et consternés par l'arrestation d'Eric Murai et de 16 supporters" dimanche, a déclaré le porte-parole du MDC, Obert Gutu.

"La police les accuse de trouble à l'ordre public et veulent qu'ils paient des amendes. Comment peuvent-ils être contraints de payer des amendes quand ils n'ont pas enfreint la loi ?", a-t-il ajouté.

Dimanche à la dernière minute, la police avait interdit le meeting du MDC dans la banlieue d'Harare, selon M. Gutu. Elle a frappé des partisans de l'opposition et tiré des gaz lacrymogène en direction de personnes qui se rendaient à la réunion, a-t-il affirmé.

La police, contactée par l'AFP, n'était pas disponible pour donner sa version des faits.

Selon M. Gutu, le député et les partisans du MDC ont été arrêtés alors qu'ils informaient les supporters de l'opposition que le meeting avait été annulé.

La loi au Zimbabwe stipule que la police doit être informée de tout rassemblement public. Le MDC accuse les autorités de manipuler la loi pour interdire les réunions de l'opposition, alors que le parti du président Robert Mugabe, au pouvoir depuis 1980, tient régulièrement des meetings de plusieurs heures.

rm/fj/bed/pid/jlb