NOUVELLES
09/11/2015 00:10 EST | Actualisé 08/11/2016 00:12 EST

Thaïlande: 2e décès en prison d'une personne accusée de lèse-majesté

Un célèbre voyant thaïlandais poursuivi pour crime de lèse-majesté est décédé samedi lors de son incarcération à Bangkok, ont indiqué lundi les autorités, qui font face au deuxième décès en quelques semaines d'une personne détenue dans cette affaire.

"Les médecins ont tenté de le ranimer pendant environ une heure, mais ils ont échoué", a indiqué dans un communiqué publié lundi, l'administration pénitentiaire.

D'après l'autopsie, Suriyan Sucharitpolwong, plus connu sous son nom de devin "Mor Yong", âgé de 53 ans, est mort d'un empoisonnement du sang samedi soir, quelques heures après avoir été trouvé inconscient dans sa cellule du centre d'incarcération militaire à Bangkok.

Cet habitué des plateaux de télévision et conseiller de stars avait été arrêté le mois dernier aux côtés de son assistant et d'un gradé de la police thaïlandaise, le major Prakrom Warunprapa, retrouvé pendu peu de temps après. Il est reproché au trio d'avoir "tiré des avantages" de leur proximité avec "la plus haute institution".

Un terme qui désigne en thaï la famille royale, protégée par une loi de lèse-majesté punissant de plusieurs années de prison tout manque de respect à la monarchie.

Depuis leur prise de pouvoir, les militaires ont fait de la lutte contre le crime de lèse-majesté leur cheval de bataille, dans un contexte de grande incertitude liée à la succession du roi Bhumibol Adulyadej, 87 ans, doyen des monarques en exercice, hospitalisé depuis des mois.

Ces derniers mois, de nombreux membres de la famille du prince ont été emprisonnés pour lèse-majesté, accusés d'avoir profité de leur statut de proches de "la plus haute institution" pour tirer des bénéfices financiers.

Cela a été largement interprété comme une opération de nettoyage de l'entourage du futur monarque, très peu commentée cependant dans la presse thaïlandaise, dans un contexte de forte autocensure.

bur-tib/pt