NOUVELLES
08/11/2015 23:24 EST | Actualisé 08/11/2016 00:12 EST

Pas d'accord pour débourser 2 milliards d'euros à la Grèce (source européenne)

Les dernières tractations n'ont pas permis à la Grèce et à ses créanciers de tomber d'accord sur certaines réformes douloureuses ce week-end, et donc de débloquer le versement d'une nouvelle tranche d'aide de deux milliards d'euros, a indiqué lundi une source européenne.

Cette somme aurait déjà dû être versée en octobre, avant un autre versement prévu avant la fin de l'année d'un milliard d'euros sur les 86 milliards du plan d'aide décidé au cours de l'été en l'échange de réformes économiques en Grèce.

Les ministres des Finances de la zone euro se réunissent lundi après-midi à Bruxelles pour leur réunion mensuelle, où la Grèce espérait recevoir le feu vert pour le versement de cette aide.

"Il n'y aura pas d'accord ce lundi sur le déboursement des 2 milliards", a indiqué la source européenne à l'AFP. "Les discussions butent sur les saisies immobilières".

Les négociations entre le gouvernement d'Alexis Tsipras et ses créanciers de la zone euro se sont poursuivies pendant tout le week-end. Une réunion téléphonique des 19 directeurs du Trésor de la zone euro dimanche soir n'a pas permis d'aboutir.

Les créanciers réclament des mesures pour faciliter les saisies immobilières, mais Athènes résiste, et veut maintenir certaines des dispositions permettant d'en protéger la majorité des ménages endettés. Les discussions portent concrètement sur la valeur-plafond en-dessous de laquelle une résidence principale ne pourra pas être saisie.

Parmi les autres points sensibles, figurent le règlement des arriérés fiscaux et en matière de cotisations sociales, la hausse de la TVA dans les îles grecques et dans l'enseignement privé, et le prix minimum des médicaments génériques.

may-axr/jh