Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

LNH et JO: le casse-tête chinois

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a laissé entendre lundi à Toronto qu'une décision quant à la présence des professionnels aux Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang serait prise au cours de la prochaine année.

Bettman a reconnu que la ligue devait également prendre en compte des bénéfices financiers potentiels et la croissance liés d'une éventuelle participation aux Jeux de 2022 à Pékin.

« La question est de savoir si les Jeux de Pékin peuvent représenter une percée du hockey dans le marché chinois, où ce sport est encore à l'état embryonnaire », a expliqué Bettman.

Ni Bettman ni son bras droit Bill Daly n'ont voulu établir une date butoir pour prendre une décision, mais elle pourrait bien être annoncée en marge de la prochaine Coupe du monde qui se tiendra à Toronto en septembre 2016.

« Il n'y a aucune urgence à prendre une décision en ce qui a trait à Pyeongchang. Il est vrai que la Coupe du monde serait encore bien à l'intérieur de la fenêtre décisionnelle qui s'offre à nous », a renchéri Daly.

Pression de l'IIHF?

Le commissaire a reconnu que la Fédération internationale du hockey sur glace et son président René Fasel souhaitent que la LNH se prononce à la fois sur Pyeongchang et Pékin.

« C'est sûr que la perspective de Pékin vient un peu modifier notre analyse. Mais si les choses tournent comme elles l'ont fait à Nagano où notre présence n'a eu aucun effet sur le hockey au Japon, alors notre position resterait inchangée. »

La LNH a participé aux cinq derniers Jeux olympiques d'hiver incluant deux fois en Amérique du Nord (Salt Lake City 2002 et Vancouver 2010), deux fois en Europe (Turin 2006 et Sotchi 2014) et une en Asie (Nagano 1998).

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.