NOUVELLES
09/11/2015 12:58 EST | Actualisé 09/11/2016 00:12 EST

Les chefs syndicaux approuvent l'entente de principe conclue avec Ford

DÉTROIT — L'entente de principe conclue entre le syndicat des Travailleurs unis de l'automobile et le constructeur automobile Ford Motor, approuvé lundi par les leaders syndicaux locaux, est la plus généreuse des trois géants de l'automobile de Detroit. Elle promet notamment des primes de 10 250 $ US pour la plupart des travailleurs pour cette année seulement.

Le syndicat a dévoilé lundi les détails de l'entente. Les travailleurs doivent maintenant tenir un vote pour la ratifier ou la rejeter. L'entente de quatre ans couvre 53 000 travailleurs répartis dans 22 usines.

L'entente de principe chez Ford survient alors que les travailleurs de General Motors attendent de savoir ce qu'il adviendra de leur propre contrat de travail. Les travailleurs unis de l'automobile ont indiqué vendredi que 55,4 pour cent des travailleurs de GM s'étaient prononcé en faveur de l'entente, dont 58 pour cent des travailleurs à la production. Cependant, près de 60 pour cent des travailleurs spécialisés ont rejeté l'entente.

Le syndicat rencontre maintenant ces travailleurs pour tenter de comprendre pourquoi ils ont rejeté la proposition. Les discussions pourraient mener à des changements à certaines parties du contrat qui touchent ces travailleurs en particulier.

Les employés de Fiat Chrysler ont pour leur part ratifié un nouveau contrat de travail à la fin du mois dernier, après avoir rejeté une première offre.

Comme pour les ententes chez GM et Fiat Chrysler, l'entente de Ford éliminerait un système de rémunération à deux vitesses accepté par le syndicat en 2007, alors que les constructeurs automobiles étaient près de la faillite.

Ford paye actuellement ses nouveaux employés environ 15,78 $ US par heure. En vertu de la nouvelle entente, les travailleurs avec quatre ans ou plus d'expérience toucheraient le salaire horaire maximal de 29 $ US d'ici quatre ans, tandis que ceux qui détiennent moins d'expérience feraient entre 22,50 $ US et 28 $ US par heure dans quatre ans, pour atteindre l'échelon maximal dans huit ans. Les travailleurs déjà au premier rang de l'échelle salariale obtiendraient pour leur part leur première augmentation de salaire en une décennie.

Mais le syndicat a obtenu encore davantage de Ford, dont les profits de l'an dernier ont été plus élevés que ceux de GM et Fiat Chrysler.

La plupart des travailleurs de Ford mettraient la main sur une prime de signature de 8500 $ US et sur 1750 $ US en primes additionnelles une fois le contrat ratifié. La prime de signature chez GM serait de 8000 $ US, tandis que les travailleurs chez Fiat Chrysler en obtiendraient une d'entre 3000 $ US et 4000 $ US.

L'entente de principe conclue avec Ford prévoit en outre des investissements de 9 milliards $ US dans les usines américaines au cours des quatre prochaines années, soit davantage que les 8,3 milliards $ US promis chez GM et 5,3 milliards $ US promis chez Fiat Chrysler.