NOUVELLES
09/11/2015 05:03 EST | Actualisé 09/11/2016 00:12 EST

La composition du nouveau gouvernement polonais est annoncée

VARSOVIE, Pologne — Le parti conservateur polonais Droit et justice a dévoilé lundi la composition du nouveau gouvernement du pays.

Une modérée occupera le poste de première ministre, mais les autres ministres témoignent d'une orientation idéologique très favorable aux États-Unis et méfiante de la Russie.

Le chef de la formation, Jaroslaw Kaczynski, a fait savoir que Beata Szydlo sera première ministre, tel que prévu. Mme Szydlo était la candidate du parti à ce poste lors des élections parlementaires du 25 octobre.

Mme Szydlo était accompagnée de M. Kaczynski pour le dévoilement de la composition de son gouvernement, qui doit maintenant être approuvé et assermenté par le président Andrzej Duda. Cela devrait se produire au cours des prochains jours.

Plusieurs membres du gouvernement avaient été membres du dernier gouvernement Droit et justice, de 2005 à 2007, une époque marquée par des efforts vigoureux pour éliminer la corruption et nettoyer les derniers vestiges du communisme. Certains détracteurs avaient toutefois reproché à M. Kaczynski d'avoir poussé le tout trop loin, allant même jusqu'à utiliser les services de renseignement pour espionner l'opposition.

Mme Szydlo a nommé au poste de ministre des Affaires étrangères Witold Waszczykowski, un ancien ministre adjoint proche des États-Unis qui avait jadis négocié avec l'administration Bush l'installation d'une base américaine de missiles en Pologne. Ce programme avait été annulé par l'administration Obama, à la grande déception de plusieurs dirigeants polonais.

Le ministère de la Défense a été confié à Antoni Macierewicz, qui est possiblement le membre le plus controversé du nouveau gouvernement. M. Macierewicz est lui aussi un ancien ministre adjoint et il n'avait reculé devant rien pour éliminer tout résidu d'influence communiste au sein des renseignements militaires. Ses adversaires prétendent que ses efforts avaient affaibli la sécurité du pays.

M. Macierewicz maintient également depuis des années que l'écrasement d'avion qui a tué le président Lech Kaczynski en Russie en 2010 était en fait un assassinat, même si les enquêtes officielles menées en Russie et en Pologne ont conclu à un accident.

La responsabilité de la police et des agences de renseignement est allée à Mariusz Kaminski, qui a été reconnu coupable d'abus de pouvoir en 2007 alors qu'il dirigeait une agence anticorruption. Il a récemment écopé d'une peine suspendue de trois ans de prison, qu'il a portée en appel.

Zbigniew Ziobro, un ancien ministre de la Justice qui s'est lui aussi fait remarquer pour son zèle dans la lutte aux communistes, reprend ses anciennes fonctions.