NOUVELLES
09/11/2015 08:40 EST | Actualisé 09/11/2016 00:12 EST

Des ONG pour un plan "ambitieux" d'intégration des réfugiés syriens dans les pays d'accueil

Sept organisations humanitaires dont Oxfam et Save the Children, ont appelé lundi la communauté internationale à adopter un nouveau plan "véritablement ambitieux" notamment pour favoriser le travail des réfugiés syriens dans les pays d'accueil de la région.

Le plan propose d'"accroître les investissements dans les pays voisins de la Syrie, qui accueillent plus de 4 millions de réfugiés, et de mettre fin aux restrictions empêchant les réfugiés d'y travailler ou, dans certains cas, d'y vivre dans la légalité", ont indiqué les organisations.

"Le plan doit en même temps protéger et renforcer leur droit de demander asile", ont-elles ajouté dans un rapport publié en marge d'une conférence sur la guerre en Syrie organisée à Sweimeh (Jordanie), sur les rives de la mer Morte.

"De nombreux réfugiés sont actuellement condamnés à vivre dans un vide juridique, face à un arsenal de restrictions qui les maintiennent dans la peur constante de se faire arrêter, emprisonner et déporter", explique Jan Egeland, secrétaire général du Norwegian Refugee Council (NRC).

"Leurs conditions de vie se dégradent terriblement et, réduits à la dernière extrémité, les réfugiés décident de plus en plus souvent de retourner dans la zone de guerre qu'ils avaient fuie ou de risquer leur vie pour passer en Europe", a-t-il ajouté.

Andy Baker, un responsable d'Oxfam, a expliqué à l'AFP que l'assistance humanitaire ne suffisait plus.

Il a appelé les pays riches à investir dans les pays d'accueil de la région "afin qu'ils puissent moderniser leurs économies et créer de nouvelles opportunités pour les communautés d'accueil et aussi pour les réfugiés syriens".

De son côté, le ministre jordanien du Plan, Imad al-Fakhouri, a indiqué que son pays avait besoin de 8 milliards de dollars d'ici à 2018 pour pouvoir subvenir aux besoins des réfugiés syriens.

Selon le ministre, le conflit en Syrie a coûté au royaume 6,6 milliards de dollars depuis 2011.

La Syrie compte au moins 7,6 millions de déplacés sur son territoire et 422.000 civils assiégés par les belligérants, selon l'ONU. Quatre millions d'autres ont fui les combats depuis 2011, notamment vers les pays voisins comme la Jordanie, le Liban ou la Turquie.

Selon le HCR, la Jordanie accueille plus de 600.000 Syriens. Le gouvernement jordanien estime leur nombre à plus de 1,4 million.

mh-ila/cmk/feb