NOUVELLES
09/11/2015 05:37 EST | Actualisé 09/11/2016 00:12 EST

Des enfants syriens sont privés d'éducation en Turquie, dénonce HRW

ANKARA, Turquie — Plus de 400 000 enfants syriens réfugiés en Turquie sont incapables de fréquenter l'école même si le gouvernement turc a pris des mesures pour leur donner accès au système éducatif du pays, a prévenu lundi Human Rights Watch.

Le groupe new-yorkais de défense des droits de la personne explique que la barrière de la langue, des problèmes d'intégration et des difficultés financières bloquent l'accès des enfants à l'éducation.

HRW demande à la communauté internationale de fournir une «aide financière et technique d'urgence» en appui à des initiatives qui élargiraient l'accès de ces enfants à l'éducation.

Le groupe estime que la Turquie devrait mieux informer les réfugiés concernant l'inscription à l'école et fournir des permis de travail aux réfugiés pour combattre le fléau du travail des enfants parmi les migrants.

Une porte-parole de HRW, Stephanie Gee, a prévenu que la situation actuelle met en péril l'avenir de toute une génération. Sans espoir d'un avenir meilleur, a-t-elle dit, les réfugiés pourraient décider de rentrer en Syrie ou encore tenter de rejoindre l'Europe.

La Turquie accueille plus de deux millions de réfugiés syriens et HRW recense près de 710 000 enfants qui seraient en âge de fréquenter l'école.

Seulement 212 000 enfants réfugiés sont inscrits dans les écoles turques, selon le groupe humanitaire.