NOUVELLES
09/11/2015 08:15 EST | Actualisé 09/11/2016 00:12 EST

Choléra en Irak: des centaines de milliers de réfugiés vaccinés (OMS)

Plus de 230.000 personnes ont reçu la première dose du vaccin du choléra en Irak dans le cadre d'une campagne massive pour lutter contre l'épidémie, a indiqué lundi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Plus de 2.500 cas de choléra ont été confirmés en Irak depuis que l'épidémie s'est déclarée, et deux personnes en sont mortes, selon l'OMS.

La première dose du vaccin a été administrée à "91% des 255.000 réfugiés syriens et déplacés irakiens ciblés dans cette campagne", a souligné l'OMS dans un communiqué. Elle concerne 62 camps dans 13 gouvernorats à travers le pays.

Une seconde dose doit encore leur être administrée en décembre, a ajouté le texte.

Plus de 3,2 millions d'Irakiens ont été déplacés par les violences depuis 2014, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Par ailleurs, plus de 245.000 Syriens ont fui la guerre dans leur pays pour se réfugier en Irak.

Les autorités irakiennes expliquent l'épidémie du choléra par la mauvaise qualité des eaux de l'Euphrate, due au fait que leur niveau a considérablement baissé.

Maladie hautement contagieuse, le choléra se transmet par l'eau contaminée par des selles humaines. Après une courte période d'incubation, il provoque une sévère diarrhée et la déshydratation du corps, puis, faute de traitement rapide, une mort en quelques heures.

wd/hc/mer