NOUVELLES
08/11/2015 20:26 EST | Actualisé 08/11/2016 00:12 EST

Birmanie: Aung San Suu Kyi confiante, mais juge qu'il est "trop tôt" pour crier victoire

L'opposante birmane Aung San Suu Kyi s'est dite confiante dans sa victoire mais a appelé ses partisans à la patience lundi, jugeant qu'il était "trop tôt" pour célébrer les législatives de dimanche.

"Je pense que le peuple a déjà une idée des résultats même je ne dis rien", a-t-elle déclaré depuis le balcon du siège de son parti.

"Ce n'est pas encore le moment de féliciter nos candidats", même si "nous pensons qu'ils ont gagné". "Il est un peu tôt pour féliciter" ces candidats de la Ligue nationale pour la démocratie présumés victorieux, a-t-elle ajouté, tout sourire.

La Ligne nationale pour la démocratie avance de premières estimations partielles de 80% des votes en sa faveur, mais joue la prudence en l'absence de résultats officiels, qui pourraient tomber dès lundi en fin d'après-midi.

Mais, si les ex-généraux au pouvoir depuis 2011 s'affichent comme des réformateurs et promettent de respecter le résultat des urnes, les signes de crispations se sont multipliés, avec en amont du vote des arrestations de meneurs étudiants, des centaines de milliers de musulmans privés de droit de vote, un vote anticipé obscur et le scrutin annulé dans des régions en proie à des conflits armés ethniques.

hla-dth/tib/jr