NOUVELLES
08/11/2015 05:00 EST | Actualisé 08/11/2016 00:12 EST

Un nouveau cyclone s'abat sur le Yémen en guerre: des morts et des blessés

Un nouveau cyclone inhabituel s'est abattu dimanche sur l'île yéménite de Socotra, faisant au moins deux morts et des dizaines de blessés, selon une source gouvernementale.

Le cyclone Megh a provoqué la panique et a poussé un ministre à lancer un "appel urgent" à l'ONU et au sultanat voisin d'Oman pour "sauver" la population.

Des vents violents, de fortes pluies et de brusques inondations ont été signalés au moment où Megh a touché l'île qui avait déjà été gravement affectée la semaine dernière par le cyclone Chapala, ont indiqué des habitants.

Socotra est située à 350 kilomètres au large des côtes sud-est du Yémen.

Un homme et une femme ont péri dans l'effondrement de leurs habitations, a déclaré à l'AFP une source gouvernementale qui a fait état de "dizaines de blessés" dans un bilan provisoire.

Sur sa page Facebook, le ministre de la Pêche Fahd Kafayane, lui-même originaire de Socotra, a appelé l'ONU et le sultanat voisin d'Oman à "intervenir avec des équipes de secours pour sauver les habitants" de l'île, "confrontée à un cyclone plus violent que Chapala".

Vendredi à Genève, l'Organisation Météorologique Mondiale (OMM) avait estimé que Megh serait plus faible que Chapala qui a causé la mort de huit personnes dans le sud-est du Yémen, un pays ravagé par la guerre.

Des personnes, qui étaient revenues vers leurs habitations du front de mer détruites ou endommagées par Chapala, sont reparties se réfugier dans des bâtiments gouvernementaux sur les hauteurs, alors que des inondations affectaient de nouveau leurs quartiers, a indiqué à l'AFP Abdulrauf al-Juhaimali, un habitant de Socotra.

Les cyclones tropicaux sont très rares sur la péninsule arabique. L'arrivée de deux à très courte intervalle est "un évènement absolument extraordinaire", a souligné la porte-parole de l'OMM.

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA), quelque 44.000 personnes ont été déplacées par le cyclone Chapala qui a touché les côtes du Yémen mardi dernier, détruisant 237 habitations sur son passage.

Le Yémen est gravement affecté depuis mars par une guerre qui oppose des forces progouvernementales appuyées par l'Arabie saoudite sunnite à des rebelles alliés à l'Iran chiite.

Le conflit a fait quelque 5.000 morts, dont plus de la moitié de civils, et 25.000 blessés.

faw-lyn/ras/mer