NOUVELLES
08/11/2015 04:56 EST | Actualisé 08/11/2016 00:12 EST

Matchs truqués au Népal: 5 footballeurs accusés de trahison

L'ex-capitaine et le gardien de but de l'équipe nationale népalaise ainsi que trois autres footballeurs sont accusés de trahison pour des matchs truqués, notamment lors des qualifications en 2011 pour la Coupe du monde.

"Le gouvernement a accusé de trahison les cinq footballeurs arrêtés le mois dernier et a demandé la réclusion à perpétuité comme punition", a déclaré dimanche à l'AFP Bhadrakali Pokharel du tribunal de Katmandou.

"Il a été découvert que ces footballeurs étaient impliqués dans des matchs truqués (...) acceptant de l'argent pour perdre des matchs", a-t-il précisé.

Selon M. Pokharel, ils ont été accusés conformément à la loi de 1989, selon laquelle quiconque "cause ou tente de causer du désordre avec l'intention de mettre en danger la souveraineté, l'intégrité ou l'unité nationale du Népal est passible de la prison à vie".

Les enquêteurs avaient indiqué le mois dernier qu'il avait été procédé à ces arrestations après la découverte de dépôts sur les comptes bancaires de ces joueurs de sommes considérables, supposées provenir d'organisateurs de matchs truqués basés dans le sud-est de l'Asie.

Le porte-parole de la police népalaise, Bisha Raj Pokharel, avait évoqué des dépôts bancaires allant de 1.000 à 1.500 dollars.

Cette affaire intervient un an après la démission du président de la Fédération népalaise, Ganesh Thapa après des allégations selon lesquelles il aurait détourné des millions de dollars et accepté des pots de vin durant ses 19 années de mandat.

Le comité d'éthique de la FIFA a lancé une enquête l'année dernière sur cet ancien vice-président de la Confédération de football asiatique, dont les conclusions sont toujours attendues.

str-amu/hg/ale/jcp