NOUVELLES
08/11/2015 02:13 EST | Actualisé 08/11/2016 00:12 EST

Le président rwandais Paul Kagame accuse les dirigeants burundais de "massacrer" leur population

Le président rwandais Paul Kagame s'est inquiété de la situation au Burundi voisin, englué depuis six mois dans une grave crise politique, accusant ses dirigeants de "massacrer" du "matin au soir" leur population, dans un discours prononcé vendredi dont l'AFP a eu connaissance dimanche.

"Les gens meurent tous les jours, les cadavres jonchent les rues (...) Comment des dirigeants peuvent-ils s'autoriser à massacrer leur population du matin au soir?," a déclaré M. Kagame lors de ce discours à l'occasion d'un dîner de remise de prix de l'Unity Club à Kigali.

M. Kagame s'exprimait 24h avant l'expiration de l'ultimatum lancé par le président burundais Pierre Nkurunziza à ses opposants pour qu'ils déposent les armes, et alors que les relations entre les deux pays voisins sont au plus bas.

sa/sba/fra