NOUVELLES
08/11/2015 12:54 EST | Actualisé 08/11/2016 00:12 EST

Italie/12e journée - Le derby pour la Roma, tous les gros s'imposent

L'AS Rome a remporté dimanche devant un stade à moitié vide un curieux derby face à la Lazio (2-0), alors que tous les gros de la Serie A, la Fiorentina, l'Inter Milan, Naples ou la Juventus Turin, se sont imposés lors de la 12e journée.

C'est le statu quo en tête de la Serie A, puisque les cinq premiers du classement ont gagné ce week-end. Parmi eux, la Fiorentina et l'Inter Milan, qui occupent les deux premières places en développant des footballs totalement différents.

Toujours en tête grâce à son succès 2-0 sur la pelouse de la Sampdoria Gênes, la Fiorentina s'appuie sur un jeu de possession séduisant, porté par quelques joueurs de talent comme Borja Valero, Kalinic, Ilicic ou Bernardeschi.

L'Inter fait les choses autrement. Huit victoires cette saison: sept fois 1-0, une fois 2-1. L'équipe de Roberto Mancini fait vraiment le maximum avec le minimum et l'a encore prouvé dimanche en allant s'imposer 1-0 sur la pelouse du Torino.

Cette fois, c'est le Français Geoffrey Kondogbia, en progrès après un début de saison emprunté, qui a offert la victoire à son équipe avec un très joli but, une reprise de volée du gauche au deuxième poteau.

Mancini a lui livré en conférence de presse la recette de la solidité de son Inter: "Le gardien est bon, la défense défend bien et le milieu de terrain et l'attaque travaillent beaucoup." Simple, mais efficace.

- La Roma gagne un étrange derby -

C'est un curieux derby qui s'est disputé dimanche entre l'AS Rome et la Lazio dans un Stadio Olimpico à moitié vide. Comme prévu, les tifosi les plus fervents des deux clubs de la capitale ne sont pas venus et continuent à protester contre les mesures de sécurité adoptées cet été et qu'ils jugent excessives.

Il n'y avait donc que 35.000 spectateurs pour assister à la très logique victoire de la Roma (2-0), supérieure dans presque tous les domaines et qui pour une fois, la deuxième seulement cette saison, est parvenue à ne pas prendre de but.

Le premier but a été inscrit par Dzeko dès la 10e minute sur un penalty, contesté par la Lazio, qu'il avait lui-même provoqué. Contre la Juventus et contre la Lazio: le Bosnien ne marque pas beaucoup mais il choisit ses moments avec soin.

En deuxième période, c'est Gervinho qui a doublé la mise sur l'un des rares espaces abandonnés par la Lazio aux flèches offensives de la Roma.

Très contesté en début de saison, l'Ivoirien en est désormais à six buts en Serie A et il s'est offert une sortie d'empereur sous une grande ovation.

Battue la semaine dernière par l'Inter, la Roma s'est bien relancée et reste dans la course (3e à un point de la tête). La Lazio de son côté glisse dangereusement (9e).

En battant l'Udinese 1-0, Naples (4e) a réussi à suivre le rythme de la "Fio", de l'Inter et de la Roma et la lutte pour le scudetto bat son plein. C'est l'inévitable Higuain qui a marqué le but napolitain, son neuvième cette saison et son 200e en club depuis le début de sa carrière.

- La Juve avance, Milan freine -

La Juventus Turin s'est fait un peu peur à Empoli, qui a ouvert la marque, avant de dérouler (3-1). Les buts turinois sont signés Mandzukic, Evra et Dybala.

"Nous sommes comme Valentino (Rossi), nous partons de loin et nous devons remonter", a commenté l'entraîneur bianconero Massimiliano Allegri.

Seulement, le pilote italien n'est pas parvenu à devenir champion du monde et il n'est pas certain non plus que la Juve, 7e à neuf points de la tête, parvienne à remporter un cinquième scudetto consécutif.

Samedi, l'AC Milan avait de son côté été freiné par l'Atalanta Bergame (0-0) après une belle série de trois victoires d'affilée.

Les Lombards (6e) ont semblé bien empruntés face à une bonne équipe de l'Atalanta et en deuxième période, l'équipe de Sinisa Mihajlovic a été plusieurs fois sauvée par son gardien de but de 16 ans, Gianluigi Donnarumma.

stt/dmk