NOUVELLES
08/11/2015 10:14 EST | Actualisé 08/11/2016 00:12 EST

Grand Prix de Valence - Déclarations

Jorge Lorenzo (ESP/Yamaha), 1er: "Une de mes courses les plus difficiles. J'ai attaqué dès le premier virage mais les pneus, surtout l'arrière côté droit, ont eu du mal à tenir jusqu'à la fin. J'ai eu énormément de mal à lire mon ordinateur de bord et je ne savais plus combien de tours il me restait à accomplir. Quand je suis arrivé à la sortie du dernier virage et que j'ai vu le drapeau à damiers, j'ai respiré profondément. Je me suis senti rempli d'émotion. Il s'agissait d'une des courses les plus importantes de ma carrière."

Marc Marquez (ESP/Honda), 2e: "Pendant les 20 premiers tours, j'ai réussi à limiter à moins d'une seconde mon retard sur Jorge. Puis j'ai commencé à me rapprocher vraiment et lorsqu'il ne restait plus que quatre tours, j'ai voulu le déborder mais j'ai vu s'agiter un drapeau jaune et j'ai donc dû reporter mon projet. Mais le tour suivant, Dani Pedrosa m'a attaqué et doublé avant que je le repasse car il avait un peu élargi sa trajectoire. Cela m'a bien fait perdre une demi-seconde et le contact sur Jorge. Je suis déçu d'avoir raté la victoire mais content de finir la saison sur le podium. Après avoir chuté six fois en course cette année, il était important que je finisse celle-ci."

Dani Pedrosa (ESP/Honda), 3e: "Je pense que je pouvais gagner la course. Au début je ne me sentais pas très bien avec les réglages adoptés et le réservoir plein de carburant. J'en ai profité pour épargner mes pneus pour la fin de course. Puis les choses se sont améliorées et sans attaquer vraiment, mes temps ont été plus rapides, surtout lors des sept derniers tours et j'ai commencé à revenir sur Marc. Mon ordinateur m'a alors prévenu qu'il restait deux tours mais en le dépassant, je suis sorti un peu large. Je suis néanmoins content de ma fin de saison après les débuts difficiles qui m'ont conduit à me faire de nouveau opérer." (du syndrome des loges, NDLR).

Valentino Rossi (ITA/Yamaha), 4e: "Nous avons construit cette saison dès la première course et c'était une belle saison. J'ai toujours été compétitif et je n'ai fait aucune erreur. Je pensais après Motegi que, avec 18 points d'avance, j'avais le potentiel pour être titré de nouveau mais malheureusement, après Philipp Island, les choses ont changé. Marquez est devenu le garde du corps de Lorenzo et je ne m'attendais pas à cela. Cela n'était jamais arrivé et c'est très pénalisant pour notre sport. Je ne veux pas commenter l'attitude de Marc mais je suppose que lors des prochains mois, il réalisera ce qu'il a fait. C'est une sale fin pour le Championnat et une grande déception sur la piste. Lorenzo mérite son titre mais il ne peut pas être heureux avec ça! Il ne peut pas être le vrai champion après ce qui s'est passé."

Pol Espargaro (ESP/Yamaha Tech3), 5e: "On fini juste derrière les motos d'usine et c'est un sentiment très positif d'achever la saison comme cela. J'ai eu des problèmes avec le pneu avant mais les choses se sont arrangées au fur et à mesure que le réservoir se vidait. J'ai fini par doubler Dovizioso malgré que sa Ducati soit un avion dans les lignes droites!"

syd/dmk