NOUVELLES
08/11/2015 02:19 EST | Actualisé 08/11/2016 00:12 EST

GP de Valence - Moto3: Danny Kent (Honda) champion du monde

Le Britannique Danny Kent (Honda) est devenu champion du monde catégorie Moto3 à l'issue du Grand Prix de Valence remporté dimanche par son rival portugais Miguel Oliveira (KTM).

Premier Britannique a être titré depuis Barry Sheene en 1977, Kent a terminé 9e de la dernière course de la saison.

Son objectif était de finir au moins 14e en cas de victoire du Portugais. Pour ce faire, après des essais catastrophiques qui l'ont fait partir de la 9e ligne, il s'est longtemps stabilisé aux alentours de la 12e place avant que trois hommes de tête chutent en même temps.

Danny Kent, bientôt 22 ans, a remporté six succès cette saison et retrouvera Oliveira l'an prochain en Moto2. Les deux hommes seront coéquipiers chez Leopard Racing, son écurie cette année qui montera pour la première fois dans la catégorie intermédiaire.

Né à Chippenham à l'est de Bristol, Kent décroche donc un titre que tous les Britanniques, lontgtemps les maîtres de la discipline, attendaient depuis 37 ans.

Vainqueur de sa première course dès sa première année de compétition, à l'âge de 8 ans dans le championnat gallois de minimoto, Kent se classe dix ans plus tard vice-champion du Red Bull Rooky, une formule très cotée destinée à découvrir de jeunes talents.

Onzième en 125 cc lors de sa première saison en Grand Prix, il reste une année supplémentaire dans cette catégorie, qui prend le nom de Moto 3 (250 cc 4 temps au lieu des 125 cc 2 temps).

En 2012, il gagne son premier Grand Prix au Japon et termine en 4e position au Championnat. L'année suivante, il tente l'aventure en Moto2, dans l'écurie française Tech 3 au coté de Louis Rossi. Au guidon de leurs Mistral, la saison s'avère peu fructueuse et les deux pilotes terminent respectivement aux 22e et 24e places.

En 2014, Kent revient alors en catégorie inférieure pour se hisser à la 8e place du Championnat avec une Husqvarna.

Son intégration cette année chez Leopard Racing, qui lui confie une bonne Honda, offre à Kent la possibilité de signer une pole et une victoire au Texas, deuxième rendez-vous de l'année et premier de trois succès consécutifs.

Vainqueur à trois autres reprises pendant l'été, il manque de faire définitivement le break en Aragon avant de rejoindre, au palmarès des petites cylindrées, son compatriote Dave Simmonds, titré en 125 cc sur Kawasaki en 1969.

syd/ale