NOUVELLES
08/11/2015 05:15 EST | Actualisé 08/11/2016 00:12 EST

Élections dans le Bihar: le parti du premier ministre indien défait

PATNA, Inde — Le parti nationaliste du premier ministre indien Narendra Modi a reconnu sa défaite aux élections qui se tenaient dimanche dans l'un des États les plus populeux de l'Inde.

En mi-journée, la commission électorale indienne a annoncé sur son site Internet que ladite «grande alliance» de partis — qui s'opposait au Parti du peuple indien (Bharatiya Janata Party ou BJP) du premier ministre — avait remporté 78 sièges et qu'elle menait dans 101 autres, ce qui lui assurera une majorité confortable pour contrôler l'assemblée législative constituée de 243 sièges.

L'élection dans l'État du Bihar était perçue comme un référendum sur la popularité du premier ministre Modi, qui s'est grandement impliqué dans la campagne. Dimanche, le BJP avait récolté seulement 18 sièges et était en voie d'en remporter 34 en tout.

Le porte-parole du parti Nalin Kohli, a félicité Nitish Kumar, qui dirige l'alliance des partis d'opposition. M. Kohli a indiqué que le peuple avait livré un «verdict décisif».

M. Kumar, qui dirige l'État depuis dix ans, a écrit sur son compte Twitter que «l'esprit et le pouvoir de la démocratie» avait gagné.

M. Modi et son parti ont remporté une victoire éclatante aux dernières élections nationales en mai, l'année dernière, et plusieurs États s'étaient rangés du côté du BJP peu après. Ces nombreux gains étaient attribués au charisme du premier ministre qui s'était engagé personnellement dans chaque campagne électorale — un style nouveau en soi puisque les dirigeants locaux sont généralement aux commandes des élections dans les États.

Les élections dans les États déterminent qui contrôle la chambre haute du Parlement indien. Bien que la chambre basse, où le BJP est majoritaire, soit significativement plus puissante, l'appui de la chambre haute est nécessaire pour adopter les réformes économiques mises de l'avant par le gouvernemnt Modi.

Plus tôt cette année, le BJP avait subi un important revers aux élections de Delhi. La défaite cuisante à Bihar est donc la deuxième plus importante pour le parti du premier ministre.