NOUVELLES
08/11/2015 05:43 EST | Actualisé 08/11/2016 00:12 EST

Égypte: plusieurs touristes étrangers attendent pour quitter Charm el-Cheikh

LE CAIRE — De nombreux touristes étrangers faisaient la file pour quitter la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh, dimanche, d'où avait décollé l'avion russe qui s'est écrasé la semaine dernière, tuant sur le coup ses 224 passagers.

L'accident du transporteur russe Metrojet continue de faire des vagues alors que le groupe armé État islamique a revendiqué la responsabilité du drame et que les autorités britanniques et américaines ont suggéré qu'une bombe pourrait être à l'origine de l'écrasement.

Les Britanniques et plusieurs transporteurs aériens ont interrompu leurs vols vers la destination touristique, tandis que Russie a suspendu tous ses voyages vers l'Égypte pour des raisons de sécurité. Une première équipe d'enquêteurs russes est d'ailleurs arrivée en Égypte pour examiner les dispositifs de sécurité dans les aéroports.

Le transporteur aérien le plus important du Moyen-Orient, Emirates, a annoncé qu'il révisait ses mesures de sécurité en Égypte, mais il souhaite maintenir ses services au pays, un «marché énormément important», a-t-il souligné.

Les autorités égyptiennes ont rejeté les allégations de failles dans la sécurité et d'autres ont même accusé les médias d'entretenir des préjugés contre l'Égypte. Ces tensions ont été révélées au grand jour, dimanche, lorsque des médias étrangers n'ont pas pu filmer l'intérieur de l'aéroport international de Charm el-Cheikh.

Pendant ce temps, en Russie, des familles éplorées se sont entassées dans la cathédrale Saint-Isaac, de Saint-Pétersbourg, pour un service en l'honneur des victimes.