NOUVELLES
06/11/2015 03:47 EST | Actualisé 06/11/2016 01:12 EDT

Un nouveau cyclone, Megh, en route vers le Yémen

Un nouveau cyclone baptisé Megh est en cours de développement en mer d'Arabie et devrait atteindre dimanche le Yémen, qui vient d'être frappé par le cyclone Chapala, a indiqué vendredi à Genève l'Organisation Météorologique Mondiale (OMM).

Megh devrait s'intensifier au cours des prochaines 24 heures, passer près de l'île yéménite de Socotra puis baisser d'intensité avant d'atteindre la côte du sud-ouest du Yémen, a précisé Clare Nullis, porte parole de l'agence onusienne.

Elle a souligné que Megh serait plus faible que le cyclone Chapala qui a frappé mardi soir la côte sud est du Yémen.

Huit personnes avaient été tuées et quarante blessées dans ce rare cyclone.

Cinq d'entre elles sont mortes noyées et trois ont perdu la vie dans l'effondrement de leurs maisons dans la province de Hadramaout dans la nuit de mardi à mercredi, avait indiqué un responsable local.

Le cyclone Chapala, marqué par des vents violents et de fortes pluies, s'était affaibli mercredi après avoir causé d'importants dégâts et des inondations dans ce pays pauvre de la péninsule arabique déjà meurtri par la guerre.

Le cyclone tropical, qui s'était formé en mer d'Oman, a fait plus de 200 blessés lors de son passage sur l'île de Socotra, située en face du Golfe d'Aden.

Les cyclones tropicaux sont très rares sur la péninsule arabique et qu'il y en ait deux à très court intervalle est "un évènement absolument extraordinaire", a souligné la porte-parole de l'OMM.

Le phénomène est provoqué par la température élevée à la surface de l'eau et à un phénomène climatique similaire à El Nino affectant l'Océan Indien, qui pousse les systèmes dépressionnaires vers l'ouest tandis qu'ils prennent de l'ampleur suite à la température de l'eau, a expliqué Mme Nullis.

nl/pjt/at