NOUVELLES
06/11/2015 09:21 EST | Actualisé 06/11/2016 01:12 EDT

Rejet Keystone XL: TransCanada envisage de déposer une nouvelle demande

TransCanada, l'opérateur de l'oléoduc Keystone XL, a annoncé vendredi examiner ses options après le rejet américain de l'oléoduc transfrontalier entre le Canada et les Etats-Unis, et envisage le dépôt d'une nouvelle demande.

L'entreprise "examinera toutes ses options en réponse au refus du permis du Keystone XL", a indiqué l'opérateur après l'annonce de Barack Obama de rejeter le projet.

Parmi ces options, TransCanada va étudier "le dépôt d'une nouvelle demande pour obtenir le permis présidentiel (américain)" pour un oléoduc entre le Canada et les Etats-Unis.

TransCanada et ses clients, les compagnies pétrolières, "restent absolument déterminés à construire cet important projet d'infrastructure énergétique", a déclaré Russ Girling, PDG de TransCanada, cité dans un communiqué.

Après ce rejet américain, l'action de l'opérateur canadien d'oléoduc chutait à la Bourse de New York, abandonnant 5,5% vers 18H05 GMT à 32,47 dollars.

La société canadienne avait déposé en 2008 un projet de construction d'un oléoduc de près de 1.900 km de long pour acheminer le pétrole extrait des sables bitumineux de l'Alberta (dans l'Ouest du Canada) jusqu'au Nebraska (au centre des Etats-Unis) pour être ensuite transporté jusqu'aux raffineries du golfe du Mexique.

mbr/sab/bdx