NOUVELLES
06/11/2015 16:52 EST | Actualisé 06/11/2016 01:12 EDT

Manifestations à Taipei avant le sommet historique Chine-Taïwan

Des manifestants ont tenté de prendre d'assaut le parlement de Taiwan dans la nuit de vendredi à samedi alors que le président taïwanais Ma Ying-jeou était attendu à Singapour, pour un sommet historique avec le président chinois Xi Jinping.

Une centaine de manifestants brandissant des pancartes où était écrit "Indépendance de Taiwan" ont tenté de prendre d'assaut le bâtiment du parlement, mais ont été stoppés par la police. Il n'y a pas eu d'arrestations.

Une dizaine d'entre eux était toujours assis devant le parlement tôt samedi matin.

La rencontre entre dirigeants des deux régimes antagonistes sera la première depuis la fin de la guerre civile en 1949, quand les nationalistes du Kuomintang (KMT) emmenés par Chang Kai-shek, défaits par les communistes de Mao Tsé-toung, s'étaient réfugiés à Taïwan.

Les deux présidents doivent se serrer la main aux alentours de 15h00 locales (07h00 GMT) samedi avant de s'entretenir à huis clos durant une heure.

La tenue de ce sommet a suscité la colère d'une partie de l'opinion taïwanaise qui redoute l'influence grandissante de la Chine et accuse M. Ma Ying-jeou de vendre Taïwan à la Chine.

Des manifestants se sont également rassemblés à l'aéroport Songshan de Taipei, où le président Ma a donné une brève allocution avant de monter dans son avion samedi matin. Les protestataires ont brûlé des photos des deux dirigeants scandant des slogans qualifiant M. Xi de "dictateur chinois" et M. Ma de "traître".

La police a indiqué que des manifestants avaient été arrêtés, sans préciser leur nombre. Un petit groupe de partisans de M. Ma était également présent à l'aéroport.

"Le but de cette réunion est d'évoquer le passé, regarder vers l'avenir et, par le biais de cette réunion, renforcer la paix dans le détroit et maintenir le statu quo", a déclaré M. Ma aux médias avant son départ.

cty-my-lm/psr/tll/jr