NOUVELLES
06/11/2015 03:05 EST | Actualisé 06/11/2016 01:12 EDT

Des centaines de touristes britanniques sont coincés à Charm el-Cheik, en Égypte

CHARM EL-CHEIKH, Égypte — Des centaines de touristes britanniques exaspérés sont coincés à la station balnéaire de Charm el-Cheikh, en Égypte, dans la foulée de l'écrasement d'un avion russe qui a fait 224 morts le 31 octobre.

De plus en plus d'experts croient que l'avion a été détruit en plein vol par une bombe.

L'ambassadeur du Royaume-Uni en Égypte, John Casson, s'est rendu à Charm el-Cheikh, sur les rives de la mer Rouge, pour rencontrer les touristes. Il a été vertement pris à partie par plusieurs individus qui exigeaient de savoir à quel moment ils pourront rentrer chez eux.

M. Casson a assuré que tout est mis en oeuvre pour permettre au plus grand nombre possible de gens de rentrer dans les meilleurs délais. Il a promis que de nouveaux vols seront offerts vendredi.

Le gouvernement britannique a interrompu mercredi tous les vols à destination et au départ de la péninsule du Sinaï, par mesure de précaution. Le transporteur aérien easyJet affirme de son côté qu'il est prêt à rapatrier les touristes, mais que cela est impossible en raison de l'interférence des responsables égyptiens.

L'ambassadeur Casson nie que cela soit le cas. Il a expliqué qu'il s'agit d'une situation complexe et qu'on doit s'assurer que les touristes sont rapatriés de manière sécuritaire.

Le ministre égyptien de l'Aviation civile a annoncé que huit vols quitteront Charm el-Cheikh à destination du Royaume-Uni vendredi, au lieu des 29 qui étaient prévus.

La Belgique conseille de son côté à tous ses ressortissants d'éviter de se rendre à Charm el-Cheikh tant que la cause de l'écrasement de l'avion russe n'aura pas été élucidée. Un avis aux voyageurs du ministère belge des Affaires étrangères met en garde contre l'activité terroriste dans la région.

La France a elle aussi conseillé à ses ressortissants de minimiser leurs déplacements en Égypte, et notamment d'éviter Charm el-Cheikh, pendant que le transporteur aérien Air France resserrait ses contrôles de sécurité au Caire et en France.

Le transporteur aérien KLM a prévenu qu'il n'acceptera plus que les bagages à main pour les vols au départ du Caire. Air France continue à accepter les bagages enregistrés.