DIVERTISSEMENT
05/11/2015 05:17 EST | Actualisé 05/11/2015 05:18 EST

«Papiers mâchés» : l'auteur David Paquet s'éclatera seul sur les planches

courtoisie

Sa toute première pièce, Porc-épic, a remporté le prix Michel Tremblay et le prix littéraire du Gouverneur Général du Canada en 2010, avant d’être jouée en Allemagne, en France, en Belgique et au Mexique, pavant ainsi la voie internationale à deux autres de ses pièces : 2 h 14 et Appels entrants illimités. Après avoir entendu ses mots résonner dans les bouches d’un peu partout, David Paquet a ressenti le besoin de porter sa parole lui-même, de se mettre en scène et de coproduire sa nouvelle pièce, Papiers Mâchés, un stand-up poétique qu’il présentera seul sur scène.

Neuf ans après avoir gradué du programme d’écriture dramatique de l’École nationale de Théâtre, l’auteur n’en a pas fini avec l’écriture, mais il avait envie d’aller voir ailleurs. « Je suis arrivé à un point où je ne pouvais pas faire que ça, si je voulais continuer à être un artiste vibrant, qui s’assoit avec enthousiasme pour écrire, avec l’impression d’être frais. Il fallait que j’aille voir ailleurs. Mais l’écriture restera toujours l’art d’où j’arrive et où je retournerai. »

Au fond, Paquet avait un urgent besoin de se mettre en danger. « Je n’avais pas envie de m’enliser dans le confort de l’écriture théâtrale : en tant qu’auteur, on peut partiellement se déresponsabiliser si les choses ne tournent pas bien, puisque la qualité d’une production repose sur plusieurs épaules. Mais avec Papiers Mâchés, je suis partout. Si je me pète la gueule, ce sera exclusivement de ma faute. »

Le risque qu’il prend n’est pourtant pas celui d’un écrivain qui se transforme en comédien. « La distinction est importante : je ne prends pas la scène en tant qu’acteur, mais comme performeur. Je ne voudrais pas jouer dans mes autres pièces. Il y a plein d’acteurs qui peuvent le faire mieux que moi. Mais dans ce contexte, avec un “je” fictionnel qui est parfois biographique, je voyais mal que mes mots soient dits par quelqu’un qui évacuerait la dimension personnelle. »

Ayant déjà présenté des versions « laboratoire » de son texte à Zone Homa en 2012, au festival du Jamais Lu en 2014 et à quelques reprises en France, David Paquet possède une certaine expérience sur scène. Mais quand on lui parle de diction, de projection, de pose de voix, de position du corps et de plusieurs autres éléments inhérents au métier de comédien, le dramaturge répond avec un extrait de son texte.

« Le spectacle Papier Mâchés est dédié au plaisir thérapeutique de faire les choses en-dehors de la tyrannie de la performance, à la permission salvatrice de chanter même si on chante mal, de danser même si on danse mal et d’oser prendre la parole en public, même si des fois notre propre mère ne comprend rien à ce qu’on dit. »

David Paquet met à profit sa verve et son talent manifeste pour la métaphore poétique afin d’aborder une multitude de thèmes. « Le show est ponctué de références aux ovnis sexuels, qui ont le désir de voir naître un monde meilleur. J’illustre aussi à quel point on est junky de validation. J’explore la fragilité inéluctable à l’intimité sentimentale. Et je donne ma définition des cambriolages invisibles : lorsque certaines personnes te rentrent dans la tête et t’évincent de toi-même. C’est un texte sur la dépression qui est né d’une période où j’étais fragile. »

Mélange de monologues, de contes et de poésie orale, Papiers Mâchés est présenté par le créateur comme une rencontre entre la femme de théâtre Pol Pelletier et l’humoriste Martin Matte. « Je me suis souvent demandé pourquoi les gens n’hésitaient pas une seconde à voir un stand-up comique seul sur scène pendant 90 minutes, alors qu’ils étaient terrifiés à l’idée d’assister à un monologue de théâtre d’une heure. J’ai donc eu envie de prendre ce que je trouve intéressant des deux disciplines et de pallier ce qui leur manque. Au final, j’ai injecté la pétillance de l’humour dans une œuvre de théâtre porteuse d’un propos spirituellement nutritif. »

La pièce Papiers Mâchés sera présentée dans la salle Jean-Claude Germain du Théâtre d’Aujourd’hui du 10 au 28 novembre 2015. Cliquez ici pour plus de détails.

Galerie photo11 spectacles d'humour à ne pas manquer en 2015 Voyez les images

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter