NOUVELLES
05/11/2015 03:18 EST

Casey Fratta dans Montréal-Nord: la vidéo était une mise en scène

Facebook

Le YouTuber québécois Casey Fratta s’en tire sans accusation criminelle après avoir enflammé le web en septembre dernier en diffusant une vidéo virale où il se prenait pour un policier, a confirmé le SPVM jeudi au Huffington Post Québec.

La vidéo était une mise en scène, donc sans aucune intention criminelle, et ce, avec des personnes consentantes, explique le sergent Jean-Bruno Latour du SPVM. La fausse arme utilisée dans la vidéo a par ailleurs été remise à la police.

En septembre dernier, le Service de police de la Ville de Montréal ouvrait une enquête pour déterminer si la vidéo était fausse et par-dessus tout si l’arme qu’on y voyait était bien réelle.

La séquence montrait Casey Fratta se promener dans le quartier de Montréal-Nord et interpeller des citoyens pour se procurer de la drogue. Lorsque ceux-ci lui en proposaient, il feignait de vouloir les mettre en état d’arrestation en les poursuivant. La vidéo a été vue à ce jour plus de 600 000 fois.

Rappelons qu’en vertu de l’article 130 du Code criminel, celui qui se présente faussement comme un agent de la paix ou un fonctionnaire public peut écoper d'une peine d'emprisonnement qui peut aller jusqu’à cinq ans.

«C'est une mauvaise idée de faire des événements comme ceux-là, qui pourraient alerter la population ou la police et faire déclencher une enquête, sachant qu'il n'y a pas d'acte criminel», affirme M. Latour du SPVM.