NOUVELLES
04/11/2015 06:24 EST | Actualisé 04/11/2016 01:12 EDT

Volkswagen/CO2: 98.000 voitures essence sur les 800.000 véhicules concernés (Berlin)

Parmi les 800.000 voitures dont le géant allemand de l'automobile Volkswagen a révélé mardi qu'elles émettaient plus de CO2 que prétendu, 98.000 ont un moteur à essence, a indiqué mercredi le ministre allemand des Transports Alexander Dobrindt.

"Parmi les voitures concernées, 98.000 sont des moteurs à essence", a dit le ministre lors d'une cession du Parlement allemand consacrée au scandale Volkswagen.

Celui-ci, qui a démarré en septembre avec des aveux sur un logiciel truqueur installé sur 11 millions de voitures diesel et falsifiant les résultats de tests aux émissions d'oxydes d'azote (Nox), prend une ampleur inédite en touchant maintenant aussi l'essence, et en s'étendant au dioxyde de carbone, déterminant dans le réchauffement climatique.

Une enquête interne chez Volkswagen a révélé des "irrégularités" entre les niveaux d'émission de CO2 communiqués pour certains modèles de VW, Seat, Skoda et Audi et les quantités émises en réalité, a annoncé le groupe mardi soir.

Le quotidien allemand FAZ donnait mercredi en exemple, en citant des documents internes de Volkswagen, la Golf Blue Motion de VW, qui émet plus de 100 grammes de CO2 par kilomètre, au lieu des 90 g/km affichés dans ses spécifications techniques. Le plafond imposé par les normes européennes est actuellement de 130 g/km.

M. Dobrindt a qualifié d'"inacceptables" ces nouvelles révélations.

Il a expliqué que Volkswagen devait assumer ses responsabilités, à savoir entre autres vraisemblablement rembourser l'Etat pour un manque à gagner fiscal induit par le mensonge. En Allemagne, moins les voitures polluent, moins leurs propriétaires paient de vignette.

mtr/maj/cr/