NOUVELLES
03/11/2015 23:17 EST | Actualisé 03/11/2016 01:12 EDT

Turquie: neuf jihadistes présumés voulant frapper Istanbul arrêtés

La police turque a interpellé neuf membres présumés du groupe Etat islamique (EI) soupçonnés par les autorités de préparer des attentats à Ankara et Istanbul contre un parti politique et un journal d'opposition, a rapporté mercredi l'agence de presse Dogan.

Deux suspects ont été arrêtées par la police samedi après une course poursuite à Gaziantep (sud). Les informations obtenues pendant leur interrogatoire ont ensuite permis d'arrêter sept autres de leurs complices présumés, a précisé Dogan.

Selon le bureau du gouverneur de Gaziantep cité par l'agence, ces jihadistes présumés se préparaient à commettre un attentat-suicide contre les locaux d'un parti politique non déterminé à Istanbul et des attaques contre le siège du journal d'opposition Cumhuriyet à Ankara et dans ses bureaux à Istanbul.

La police avait renforcé samedi la protection autour des locaux stambouliotes du quotidien après avoir reçu des informations faisant état de menaces d'attentat à la veille des élections législatives de dimanche très largement remportées par le parti du président islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan.

Ces "membres de l'organisation terroriste Daech (acronyme arabe de l'EI) ont reçu des instructions de leurs supérieurs en Syrie" pour commettre ces attaques, a précisé dans une déclaration le bureau du gouverneur.

Lors de leur opération, les policiers ont saisi une veste bourrée d'explosifs, des grenades, des fusils et trois véhicules.

Les forces de sécurité turques ont multiplié les interpellations dans les milieux jihadistes en Turquie depuis l'attentat suicide qui a fait 102 morts et plus de 500 blessés devant la gare centrale d'Ankara le 10 octobre dernier.

Selon le procureur d'Ankara, cette attaque, le plus meurtrière de l'histoire turque, a été commanditée par l'état-major de l'EI en Syrie.

gkg/pa/pt