NOUVELLES
04/11/2015 06:39 EST | Actualisé 04/11/2016 01:12 EDT

Syrie: forte hausse des emplois publics avec la guerre (presse)

L'Etat syrien emploie désormais plus de la moitié de la population active en raison de la forte augmentation des emplois publics depuis le début de la guerre qui a détruit une grande partie du secteur privé, selon des chiffres cités mercredi par The Syrian report.

L'hebdomadaire économique en ligne se base sur des propos du ministre du Travail Khalef al-Abdallah qui a indiqué fin octobre que l'Etat employait 2,2 millions de personnes.

"Si ce chiffre est exact, cela signifie une hausse de 61% du nombre des employés du secteur public en quatre ans, car ils n'étaient que 1,36 million en 2010 sur une population active de 5,5 millions", indique le journal.

"Comme une part significative de ces 5,5 millions de personnes a depuis quitté le pays ou a perdu son travail, le chiffre donné par le gouvernement signifie que probablement la majorité de la population active travaille ou dépend du gouvernement contre un quart seulement en 2010", note The Syrian Report.

Selon l'hebdomadaire en ligne, cet accroissement de 840.000 personnes en quatre ans peut s'expliquer en partie par le fait que le gouvernement inclut maintenant les l'armée dans ces calculs, ce qu'il ne faisait pas auparavant. Les militaires étaient plus de 300.000 au début de la guerre mais les pertes dans leurs rangs ont été considéréables.

A cela s'ajoute une augmentation de 75.000 fonctionnaires par an, soit 300.000 en quatre ans.

Il n'est pas clair si ce chiffre comprend des miliciens pro-régime qui luttent avec l'armée contre les rebelles et le groupe Etat islamique (EI). Mais cela est possible, estime l'hebdomadaire, car il est peu probable d'un point de vue économique que l'Etat ait embauché des employés alors qu'il n'y a aucun investissement public.

sk/jri