NOUVELLES
04/11/2015 00:01 EST | Actualisé 03/11/2016 01:12 EDT

Soudan du Sud: plusieurs tués dans le crash d'un avion-cargo à Juba (AFP)

Plusieurs personnes ont été tuées mercredi à Juba dans l'accident d'un avion-cargo qui s'est écrasé peu après son décollage de l'aéroport de la capitale sud-soudanaise, a constaté un journaliste de l'AFP.

Ce journaliste a vu plusieurs corps sur les lieux de l'accident, sans pouvoir les dénombrer avec précision. Des sauveteurs tentaient de localiser d'éventuels rescapés et sortaient des corps de la carcasse de l'avion.

L'appareil s'est écrasé sur une petite île située sur le Nil-Blanc, qui court à environ 800 m du bout de la piste de l'aéroport.

Depuis la rive du fleuve, le journaliste de l'AFP pouvait voir la queue de l'appareil, entière, au sol et émergeant d'une zone forestière, dont les arbres ne permettaient pas d'apercevoir le reste de l'appareil. Le sol herbeux alentour était jonché de débris.

Des médias locaux, dont la station de la mission locale de l'ONU Radio-Miraya, ont parlé de jusqu'à 40 tués, sans donner de source. Il n'était pas possible de savoir dans l'immédiat si les victimes étaient toutes à bord de l'avion ou si certaines se trouvaient au sol lors de l'accident, survenu dans une zone peu peuplée.

Le directeur de l'aéroport, cité par ces médias, a indiqué que "seules trois personnes avaient survécu à l'accident", sans donner d'autre bilan.

Le type de l'appareil et le nombre de personnes à bord n'étaient pas connus dans l'immédiat.

Selon Radio-Miraya et Eye-Radio, une station locale, l'avion s'est écrasé peu après son décollage de Juba.

Le Soudan du Sud est un des pays les moins développés au monde. Ravagé par des décennies de guerre de sécession contre Khartoum, il a proclamé son indépendance en juillet 2011. Miné par les antagonismes politico-ethniques à la tête du régime, le plus jeune pays du monde a replongé dans une terrible guerre civile en décembre 2013.

Selon Radio-Miraya, l'appareil avait pour destination Paloch, dans l'Etat septentrional et pétrolier du Haut-Nil, une des régions les plus touchées par les combats et les atrocités qui ont fait plusieurs milliers de morts et déplacé plus de 2,2 millions de personnes depuis deux ans.

str-ayv/cyb/jhd