NOUVELLES
04/11/2015 09:38 EST | Actualisé 04/11/2016 01:12 EDT

Six Québécois, dont quatre recrues, nommés ministres dans le cabinet de Trudeau

OTTAWA, Minn. — Six Québécois ont été assermentés dans le cabinet de Justin Trudeau mercredi, dont quatre nouveaux élus.

En excluant le premier ministre qui est aussi du Québec, un ministre sur cinq est donc issu de la province.

L'ex-chef libéral Stéphane Dion sera à la barre de l'important ministère des Affaires étrangères. Avec quatre sommets internationaux qui se tiendront dans le prochain mois, M. Dion n'aura pas de quoi chômer.

L'ancien astronaute Marc Garneau a été choisi pour piloter le dossier des Transports.

Une autre figure connue du public, la candidate malheureuse à la mairie de Montréal en 2013 Mélanie Joly, s'est vue attribuer le portefeuille du Patrimoine canadien. Elle sera notamment responsable de Radio-Canada, elle qui a déjà été stagiaire dans sa salle de nouvelles il y a quelques années.

L'économiste de Québec Jean-Yves Duclos prend la tête d'un ministère avec un nouveau libellé, soit celui de la Famille, des Enfants et du Développement social.

L'élue de Gaspésie–Les-Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier, sera chargée du Revenu national.

Enfin, Marie-Claude Bibeau travaillera de près avec M. Dion, puisqu'elle s'occupera du Développement international et de la Francophonie.

Le cabinet du premier ministre conservateur Stephen Harper ne comptait que quatre Québécois, mais il disposait d'un bassin très limité d'élus — cinq — dans la province.