NOUVELLES
04/11/2015 01:59 EST | Actualisé 04/11/2016 01:12 EDT

Première en Turquie: une juge préside une audience coiffée d'un foulard islamique

Une magistrate a siégé dans un tribunal la tête recouverte d'un foulard islamique pour la première fois dans l'histoire de la République de Turquie, officiellement laïque, a rapporté mercredi le journal progouvernemental Sabah.

La juge, dont le nom n'a pas été révélé, a présidé mardi une audience civile d'un tribunal d'instance au principal palais de justice d'Istanbul coiffée d'un foulard de couleur foncée, selon une photo prise avec un téléphone portable publiée dans Sabah.

Le Haut-conseil des juges et procureurs (HSYK), l'organe de contrôle des magistrats en Turquie, avait levé l'interdiction du port du foulard islamique imposée aux magistrats à la veille des élections législatives du 7 juin dernier.

L'initiative de la juge stambouliote a suscité la controverse sur les réseaux sociaux, certains la comparant sur Twitter à "l'entrée en vigueur de la loi islamique".

Homme fort de Turquie depuis 2003, le président islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan est régulièrement critiqué pour sa dérive autoritaire et islamique.

Son gouvernement a autorisé le port du voile dans les universités et au Parlement et, ces deux dernières années, dans la fonction publique et les lycées, au grand dam des tenants de la République laïque fondée en 1923 par Mustafa Kemal Atatürk.

L'interdiction du port du voile pour les femmes demeure dans l'armée et les forces de sécurité turques.

Le parti de M. Erdogan a remporté dimanche une large victoire aux élections législatives et regagné la majorité absolue qu'il avait perdue cinq mois plus tôt.

dg-pa/at