POLITIQUE
04/11/2015 02:05 EST

Le PQ reporte un hommage à Jacques Parizeau

QUÉBEC – Un hommage à l’ex-premier ministre du Québec Jacques Parizeau prévu à la fin novembre sera reporté à une date ultérieure, a appris Le Huffington Post Québec.

L’hommage à l’ex-premier ministre, décédé en juin dernier, devait avoir lieu au cours du Conseil national du Parti québécois, qui se tiendra à Sherbrooke les 21 et 22 novembre prochains.

«C’est une question d’horaire avec la famille. Ça va être reporté à une autre instance», explique le porte-parole du Parti québécois, Dominic Vallières.

Du côté de la veuve de Jacques Parizeau, Lisette Lapointe, on explique plutôt qu’on ne souhaitait pas associer l’événement au 20e anniversaire du référendum de 1995.

«Il a fait autre chose que le référendum et le but de l’hommage est que ce soit vraiment pour l’homme», explique Catherine Berbery, responsable des communications de Lisette Lapointe à la municipalité de Saint-Adolphe-d'Howard.

«L’idée est de souligner tout ce qu’il a fait, et c’est plus large que le référendum», ajoute-t-elle.

Nouvelle démarche vers l’indépendance

Par ailleurs, le PQ profitera du Conseil national pour lancer le «nouveau plan d’action» vers l’indépendance», affirme l’invitation aux médias.

Il s’agira de former les militants afin que ceux-ci puissent promouvoir l’indépendance dans leurs régions respectives. «On copie un peu le modèle des démocrates [américains]», explique le porte-parole du PQ.

«On veut vraiment qu’ils aient des outils, que ce soit en communication ou au niveau de l’organisation, pour qu’ils soient autonomes et capables de prendre des initiatives; d’aller parler à leur monde ou d’aller chercher de l’information, ajoute Dominic Vallières. On veut vraiment les outiller pour que, dans les trois années qui restent avant le prochain rendez-vous électoral, ils soient en mesure de faire du travail de terrain.»

Toutefois, le chef péquiste Pierre Karl Péladeau ne profitera pas de cette tribune pour lancer son institut de recherche sur l’indépendance du Québec. «L’institut, c’est quelque chose qui n’est pas lié avec le parti ou l’aile parlementaire», précise Dominic Vallières.

Impossible pour le moment de savoir comment l’organisme sera financé. Pierre Karl Péladeau a déjà annoncé que l’institut verra le jour d’ici Noël ou tôt l’an prochain.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Jacques Parizeau exposé en chapelle ardente à Québec Voyez les images