NOUVELLES
04/11/2015 08:25 EST | Actualisé 04/11/2016 01:12 EDT

Paris-Bercy - Murray va pouvoir étudier Goffin

Andy Murray va pouvoir étudier le jeu de David Goffin, jeudi en huitièmes de finale du Masters 1000 de Paris-Bercy, à trois semaines de la finale de la Coupe Davis, où il retrouvera le N.1 belge.

Bien sûr, la surface ne sera pas la même, les Belges ayant choisi la terre battue pour recevoir les Britanniques à Gand, du 27 au 29 novembre, mais le N.2 mondial compte bien engranger de précieuses informations sur cet adversaire, 16e mondial, qu'il n'a affronté (et battu) qu'une fois sur le circuit, à Wimbledon en 2014.

"La balle et les déplacements sont complètement différents. Un joueur peut savoir faire des choses sur terre qu'il ne fait pas sur dur. Mais je ne me suis entraîné avec lui que deux fois, donc je ne connais pas bien son jeu. L'affronter avant la Coupe Davis est une bonne chose", a dit l'Écossais, qui a balayé le jeune Croate Borna Coric 6-1, 6-2 pour son entrée en lice à Bercy.

Le choix de la terre par les Belges a mis Murray dans l'embarras, car ce résident londonien doit aussi, la semaine précédente, disputer le Masters chez lui, sur dur. Après avoir ouvertement envisagé de faire l'impasse pour pouvoir se préparer correctement à l'ocre, la surface sur laquelle il est le moins à l'aise, il a décidé de jouer sur les deux fronts, mais de préparer le "tournoi des maîtres"... sur terre battue.

"Jusqu'au jeudi (ndlr, trois jours avant le Masters), je jouerai sur terre", a dit précisé. Une façon de sauver les apparences tout en donnant la priorité à la Coupe Davis car une telle chance de soulever le Saladier d'Argent ne se représentera peut-être pas à la Grande-Bretagne.

fbx/yk