NOUVELLES
04/11/2015 09:14 EST | Actualisé 04/11/2016 01:12 EDT

« Le temps est venu de passer à autre chose » - Maëlle Ricker

La Canadienne et championne olympique Maëlle Ricker a mis un point final à sa carrière sportive, mercredi, comme l'avait rapporté Radio-Canada Sports la veille.

« Le temps est venu de passer à autre chose, a déclaré la Britanno-Colombienne lors d'une conférence de presse à North Vancouver. Le surf des neiges m'a permis de vivre de nombreux moments inoubliables.

« Jamais, je n'oublierai tout le chemin parcouru, le jour où je me suis attachée à ma première planche en chaussant les bottes de mon père par-dessus les miennes, car les fixations étaient trop grandes, les pentes de poudreuse sans fin de Whistler que j'ai dévalées en compagnie de mon frère Jorli, puis ma participation à la compétition de la plus importante scène sportive au monde, chez moi, aux Jeux olympiques de Vancouver. Vraiment, j'ai vécu des moments fantastiques. »

La médaillée d'or du snowboard cross aux Jeux olympiques de Vancouver n'a participé à aucune compétition depuis qu'elle a tenté de défendre son titre aux Jeux de Sotchi, en février 2014. Souffrant d'une fracture du poignet gauche, subie à l'entraînement à la mi-janvier, l'athlète de Squamish avait vu son parcours russe prendre fin en quarts de finale à la suite d'une chute.

Elle a tenté un retour l'hiver dernier, mais elle s'est de nouveau blessée. Elle avait alors préféré prendre une pause afin de se concentrer sur l'entraînement et sa rééducation.

Écouter son corps

Ricker a connu son lot de blessures depuis sa première compétition en 1994 : quatre chirurgies majeures aux genoux, une fracture ouverte au bras, des fractures aux côtes, des commotions.

Avec sa volonté inébranlable, la planchiste, qui fêtera ses 37 ans le 2 décembre, avait toujours réussi à revenir au plus haut niveau. Mais au cours de l'été, elle a senti l'usure de toutes ces années sur les pentes à pratiquer un sport qui peut s'avérer violent.

« Quelques années auparavant, je m'étais dit que le jour où je ne serais pas à 100 % de mes capacités, je quitterais la compétition. Au camp d'entraînement en Amérique du Sud cet été, j'ai senti que je ne pouvais plus pousser à fond. Donc, j'ai décidé qu'il était temps de passer à d'autres choses. Je ne veux pas participer à des compétitions si je ne peux pas donner le meilleur de moi-même. »

Ricker a fait ses débuts aux Jeux olympiques de Nagano en demi-lune. Aux Jeux de Turin, en 2006, elle a effectué une lourde chute en finale du snowboard cross et elle a dû être héliportée à l'hôpital.

Elle a été sacrée championne des X-Games en snowboard cross à deux reprises, en 1999 et 2006, en plus de gagner le bronze en 2007 et 2012.

En 2013, elle a remporté son premier titre mondial, à Stoneham, en finissant tout juste devant son amie Dominique Maltais.

De plus, elle totalise 41 podiums, dont 16 victoires, sur le circuit de la Coupe du monde. Elle a mis la main sur le grand globe de cristal, 1re toutes disciplines confondues en surf des neiges, en 2010, sans oublier ses deux petits globes de cristal pour le snowboard cross en 2008 et 2010.

Si la compétition est belle et bien terminée, pas question toutefois de ranger sa planche... la passion est toujours présente et la poudreuse de Whistler beaucoup trop invitante!