NOUVELLES
04/11/2015 10:14 EST | Actualisé 04/11/2016 01:12 EDT

Le Brésil déboise un territoire grand comme la Slovénie tous les quatre ans (OCDE)

Le Brésil déboise tous les quatre ans un territoire équivalent à celui de la Slovénie, malgré ses grands progrès en matière d'environnement tels que la réduction de l'exploitation illégale de bois et un meilleur système de contrôle, selon un rapport publié mercredi par l'OCDE.

L'Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) a diffusé à Brasilia ce rapport, qui analyse les politiques de protection environnementale et révèle que le pays continue à perdre la plus grande surface de forêt du monde : 4.800 km2 pour la seule année 2014.

"Une superficie de forêt équivalente à la Slovénie est encore perdue tous les quatre ans", souligne l'OCDE.

L'une des principales failles de son vaste programme environnemental est justement le fossé qui sépare la législation en vigueur et son application de fait.

"La croissance économique, l'expansion urbaine, agricole et de l'infrastructure ont augmenté également la consommation d'énergie, l'utilisation des ressources naturelles et les pressions environnementales", souligne le rapport.

"Malgré une sévère législation, il y a encore de nombreuses lacunes dans son implantation et dans son application", souligne l'OCDE qui appelle à une meilleure "intégration" des objectifs environnementaux et des politiques mises en oeuvre.

Toutefois, ce pays qui abrite la plus grande biodiversité de la planète est loin d'être dans la situation alarmante de 2004, quand 27.000 km2 de forêt avaient été détruits.

Le Brésil est en outre le pays des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) ayant la plus grande offre d'énergie renouvelable et, depuis un certain temps déjà, il a réduit ses émissions de CO2 à des niveaux inférieurs à l'objectif fixé pour 2020.

dw/cdo/ka/cls