Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La ministre Marie-Claude Bibeau : « J'avoue qu'il faut que je me pince ! »

La nouvelle ministre du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau à eu toute une surprise lorsqu'elle a appris qu'elle accédait au conseil des ministres. Elle a reçu le premier appel qui allait tout changer, mercredi soir dernier, alors qu'elle assistait à une partie des Sénateurs d'Ottawa en pleine période de prolongation.

Le jeudi suivant elle a subi une série d'entrevues sur des questions de sécurité et aussi pour évaluer ses compétences. « J'ai eu un rendez-vous avec le premier ministre vendredi matin et c'est là qu'il m'a annoncé quel ministère il me confiait », nous expliqué dit Marie-Claude Bibeau.

Vous pouvez écoutez l'entrevue intégrale ici:

« Après quelques mots de politesse de part et d'autre, M. Trudeau m'a regardé dans les yeux et il m'a dit : '' J'aimerais que tu sois ma ministre du Développement international [...] C'est un grand coup au coeur, c'est une grande responsabilité » , a-t-elle ajouté.

Beaucoup d'émotions

La route a été longue pour la députée de Compton-Stanstead alors qu'au début de la campagne électorale rien n'était gagné pour les libéraux. Marie-Claude Bibeau espérait encore moins accéder au conseil des ministres étant nouvellement élue. « Vouloir être ministre, peut-être un jour, mais je n'y ai pas rêvé pour un premier mandat », a-t-elle confié.

Économiste de formation, Marie-Claude Bibeau a commencé sa carrière à l'Agence canadienne de développement international (ACDI) comme étudiante en économique aux stages coopératifs. Elle a fondé le Regroupement des institutions muséales des Cantons-de-l'Est et a siégé aux conseils d'administration de Commerce Sherbrooke, de Destination Sherbrooke, d'Animation Centre-ville et de la Société des musées québécois. « Pour tout vous dire, je suis dans une voiture en face du 200 Place du centre et c'est très exactement là que j'ai commencé ma carrière comme étudiante ! » a rappelé la nouvelle ministre en entrevue à l'émission Écoutez l'Estrie.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.