NOUVELLES
03/11/2015 23:10 EST | Actualisé 03/11/2016 01:12 EDT

La Guinée équatoriale ferme ses frontières terrestres pour le congrès du parti au pouvoir

Le gouvernement équato-guinéen a ordonné la fermeture des frontières terrestres du pays jusqu'au 15 novembre pour la tenue du congrès du parti du président Téodoro Obiang Nguema qui doit désigner le candidat de la formation à la présidentielle prévue en 2016, a annoncé le minsitère de la Sécurité.

"En raison de la tenue du 3e congrès extraordinaire du Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE), dans la ville de Bata (principale ville de la parte continentale du pays) du 10 au 12 novembre, toutes les frontières terrestres de la partie continentale seront fermées jusqu'au 15 novembre", selon un communiqué du département de la Sécurité lu à la radio d'Etat.

Le président Obiang Nguema, au pouvoir depuis 36 ans, dirige le PDGE depuis sa fondation en 1986. Il est désigné candidat du parti à chaque échéance présidentielle.

La famille présidentielle est très impliquée dans le parti. Le fils du chef de l'Etat, Teodorin, est président de la fédération des jeunes, tandis que la première dame, Constancia Mangue d'Obiang, dirige l'organisation des femmes du parti.

Teodorin Obiang Nguema est par ailleurs 1er vice-président de Guinée équatoriale et est régulièrement présenté comme un possible dauphin de son père.

Teodoro Obiang Nguema, dirige le pays d'une main de fer depuis son accession au pouvoir en 1979 lors d'un coup d'État qui avait renversé le régime sanguinaire de son oncle, Macias Nguema.

Son régime est régulièrement dénoncé par les organisations de défense des droits de l'Homme pour sa violente répression à l'encontre des opposants politiques, des organisations indépendantes de la société civile et des médias, ainsi que pour l'ampleur de la corruption dans le pays.

sam-mc/jhd