NOUVELLES
04/11/2015 13:01 EST | Actualisé 04/11/2016 01:12 EDT

La conversion de Glen Abbey en projet résidentiel attriste Nicklaus

Jack Nicklaus est déçu du démantèlement planifié du club de golf Glenn Abbey à Oakville en Ontario.

La légende du golf comprend cependant qu'il s'agit là d'une décision d'affaires, mais il demeure attaché à ce terrain, le premier qu'il a conçu.

En octobre dernier, les proprios ClubLink Corporation ont déposé des documents préliminaires pour convertir le terrain d'Oakville en communauté résidentielle de 3000 maisons, avec en plus des espaces commerciaux et des bureaux.

« Ils nous ont expliqué le processus et les conditions économiques locales, » a dit Nicklaus, qui est âgé de 75 ans. Même si ça m'attriste personnellement, nous comprenons et nous respectons les décisions d'affaires qui sont prises. »

ClubLink détient plus de 40 terrains de golf à Toronto, Ottawa et Montréal, ainsi qu'en Floride.

Le club Glen Abbey a accueilli l'Omnium canadien en 27 occasions, dont l'édition de cette année, en juillet. Environ 400 personnes y sont membres.

Situé à 40 kilomètres à l'ouest de Toronto, Glen Abbey a été construit pour deux millions $ en 1976. Cinq ans plus tard, la Royal Canadian Golf Association (maintenant connue sous le nom de Golf Canada) l'a acheté pour trois millions $ de Great Northern Capital. ClubLink en est devenu le propriétaire en 1998, en payant 40 millions $.

Rai Sahi, le chef de la direction de ClubLink, a dit que les premières étapes pour fixer un nouveau zonage vont prendre au moins quatre ans. Les plans initiaux comprennent notamment la transformation d'une demi-douzaine de trous en parc.

Glen Abbey sera à nouveau le théâtre de l'Omnium canadien en 2016, et le terrain est aussi dans la course pour la présentation de l'événement en 2017