NOUVELLES
04/11/2015 10:26 EST | Actualisé 04/11/2016 01:12 EDT

L'Impact adoptera la trappe défensive contre le Crew à Columbus dimanche

MONTRÉAL — L'entraîneur de l'Impact de Montréal, Mauro Biello, a emprunté une page du livre de jeux de l'ex-entraîneur de la LNH Jacques Lemaire en adoptant «la trappe» pour le match retour de la série demi-finale de l'Association Est contre le Crew de Columbus.

Il ne faut donc pas s'attendre à une performance explosive du onze montréalais sur la pelouse adverse, dimanche. Biello espère plutôt que l'Impact endorme le Crew lors des 15 premières minutes de jeu et profite ensuite des ouvertures qui pourraient se présenter devant lui pour se lancer à l'attaque. C'est la définition même de «la trappe défensive», une stratégie qui consiste à créer un barrage en zone neutre et qui a été popularisée par Lemaire au cours des années 1990.

Il faudra toutefois que l'Impact applique cette stratégie avec doigté et discernement. Bien qu'il reconnaisse la nécessité de défendre l'avance de 2-1 sur la pelouse du Crew, Biello veut que son club évite à tout prix de tomber dans le piège de songer uniquement aux scénarios pour accéder à la finale de l'Est. Rappelons que pour éliminer le Crew, l'Impact a besoin d'une victoire, d'une nulle ou encore d'une défaite par un but après en avoir marqué au moins deux sur la pelouse adverse.

Biello a donc souligné l'importance de garder un certain équilibre entre la défensive et les opportunités de se lancer en attaque. Le défenseur Laurent Ciman a ajouté qu'il ne faut pas réduire la pression sur les arrières adverses, car ceux-ci pourraient relancer les dangereux attaquants du Crew Kei Kamara et Frederico Higuain — auteur d'un but lors du premier match.

L'Impact devra être d'autant plus vigilant que Kamara sera gonflé à bloc après avoir été muselé lors du match aller au Stade Saputo dimanche dernier. L'attaquant ghanéen de l'Impact, Dominic Oduro, qui avait échangé quelques textos avec son bon ami Kamara avant le début de la série, a d'ailleurs rajouté de l'huile sur le feu mercredi en admettant qu'il l'avait nargué après la victoire de la semaine dernière.

C'est dans ce contexte que Biello et ses hommes ont mis l'accent sur le bloc défensif à l'entraînement mercredi à la caserne Letourneux. Le capitaine Patrice Bernier, qui a marqué deux buts en autant de matchs éliminatoires cette saison, a souligné l'importance pour les attaquants montréalais de s'impliquer défensivement.

La pause de sept jours entre les deux matchs permettra donc à Biello d'apporter tous ces ajustements. L'entraîneur-chef par intérim a également souligné que ce recul permettra à ses joueurs de retrouver une certaine «fraîcheur», à la suite du calendrier plutôt chargé des deux derniers mois et demi du calendrier.

Cette pause sera notamment bénéfique pour le milieu de terrain de l'Impact Nigel Reo-Coker, qui était absent de l'entraînement mercredi. Biello a indiqué qu'il était à la maison pour soigner les symptômes d'une grippe, mais a ajouté qu'il devrait être à son poste pour le prochain match.