NOUVELLES
04/11/2015 08:39 EST | Actualisé 04/11/2016 01:12 EDT

L'agence de presse serbe Tanjug jette l'éponge

L'agence de presse nationale serbe Tanjug a cessé de fonctionner sur décision du gouvernement, après deux tentatives infructueuses de privatisation, a annoncé mercredi à Belgrade le ministère de la Culture, en charge des médias.

"A la suite de deux appels d'offre qui ont échoué faute de candidats au rachat", les règlementations qui permettaient le fonctionnement Tanjug "ont cessé d'être en vigueur le 31 octobre", a indiqué le ministère dans un communiqué.

Les quelque 180 employés "recevront des indemnités de départ en accord avec la loi", a-t-on ajouté de même source. Selon les médias locaux, l'agence cessera définitivement son activité fin novembre.

Telegrafska Agencija Nove Jugoslavije (L'Agence télégraphique de la nouvelle Yougoslavie), Tanjug, a été créée en 1943 par des résistants communistes dirigés par l'ancien leader Josip Broz, dit Tito.

Après la Deuxième guerre mondiale, Tanjug est devenue l'agence officielle de la Yougoslavie communiste, et siégeait à Belgrade.

Entre 1992 et 2003, alors que l'ancienne fédération yougoslave disparaissait dans de sanglants conflits, Tanjug était devenue l'agence officielle de la République Fédérale de Yougoslavie (RFY/ Serbie et Monténégro), puis de l'Union étatique de la Serbie et du Monténégro, et enfin, à partir de 2006, celle de la Serbie.

Tanjug a entre autres été la première agence de presse à avoir rapporté en décembre 1989 le soulèvement des Roumains contre le dictateur communiste Nicolae Ceausescu.

mat/cn/mct