NOUVELLES
04/11/2015 08:44 EST | Actualisé 04/11/2016 01:12 EDT

L'absence d'un ministre des langues officielles envoie un « drôle de message », dit la FCFA

La Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) s'étonne du fait qu'il n'y a pas de ministre responsable des langues officielles au sein du nouveau Conseil des ministres.

Aucun des membres du nouveau Cabinet de Justin Trudeau n'a officiellement le titre de ministre responsable des langues officielles.

Le ministère qui portait autrefois le nom de Patrimoine canadien et des Langues officielles est devenu tout simplement Patrimoine canadien dans la réorganisation des portefeuilles.

« Est-ce la nouvelle ministre du Patrimoine canadien, l'honorable Mélanie Joly, qui est responsable des langues officielles, ou ce portefeuille fait-il partie des responsabilités directes du premier ministre, sachant que celui-ci s'est gardé les Affaires intergouvernementales? » demande la présidente de la FCFA, Sylviane Lanthier. « Ce n'est pas clair à ce moment. »

La FCFA a tenu à réitérer son engagement à collaborer de façon « constructive et ouverte » avec le nouveau gouvernement, affirmant qu'elle cherchera à confirmer rapidement qui sera l'interlocuteur primaire dans le dossier des langues officielles.

« Notre priorité, c'est que quelqu'un au Cabinet puisse avoir l'autorité nécessaire pour veiller à la mise en oeuvre de la Loi sur les langues officielles et coordonner l'élaboration du plan amélioré en matière de langues officielles que le parti s'est engagé à développer avec les communautés », dit Sylviane Lanthier.

Par ailleurs, la québécoise Marie-Claude Bibeau s'est vu confier le ministère du Développement international et de la Francophonie au sein du Cabinet de Justin Trudeau.