NOUVELLES
04/11/2015 04:37 EST | Actualisé 04/11/2016 01:12 EDT

JO-2016/Saut d'obstacles: le Brésil se sépare de Jean-Maurice Bonneau

Jean-Maurice Bonneau a indiqué mercredi qu'il n'était plus l'entraîneur de l'équipe du Brésil de saut d'obstacles, la Confédération brésilienne de hippisme (CBH) ayant mis un terme à son contrat à moins d'un an des JO de Rio.

"La situation économique actuelle du Brésil ainsi que la dévaluation drastique du réal brésilien sont les causes de cette rupture", explique dans un communiqué l'entraîneur français, également chef d'équipe du Brésil depuis 2011.

"J'ai été très honoré de collaborer pendant cinq ans auprès de cavaliers exceptionnels, avec qui j'ai travaillé en pleine harmonie. Les résultats obtenus pendant ces trois dernières années montrent que l'équipe est performante et se développe", souligne Jean-Maurice Bonneau.

Le réal s'est déprécié de plus de 35 % depuis le début de l'année et M. Bonneau était payé en euros.

Discipline élitiste au Brésil, le saut d'obstacles a rapporté de nombreuses médailles mondiales et olympiques au pays. Rodrigo Pessoa, la vedette de l'équipe domiciliée en Belgique, a notamment remporté l'or individuel aux Jeux équestres mondiaux (JEM) en 1998 à Rome et aux jeux Olympiques 2004 à Athènes.

Ancien cavalier international, Jean-Maurice Bonneau avait pris les rênes de l'équipe de France de CSO en 2000 pour l'amener au titre mondial par équipes en 2002 à Jerez de la Frontera (Espagne).

Dans l'optique des Jeux 2016, le Brésil a fait appel ces dernières années à de nombreux entraîneurs étrangers, 38 pour la précision originaires de 17 pays.

asc/jcp