BIEN-ÊTRE
04/11/2015 09:56 EST | Actualisé 04/11/2015 10:01 EST

Un hôtel flottant verra le jour à Paris au début 2016

Jean-Pierre Lescourret via Getty Images
Eiffel tower and bank of river Seine

Le premier hôtel flottant français "Off Paris Seine", comprenant 58 chambres et un espace restauration, devrait ouvrir à Paris quai Austerlitz au premier trimestre 2016.

Cet établissement trois étoiles "unique" et "atypique", constitué d'une barge de 650 tonnes reposant sur des flotteurs, est amarré à une distance de 10 mètres du quai Austerlitz. Il comprend 54 chambres de 15 mètres carrés et 4 suites de 30 mètres carrés, avec vue sur le quai ou sur la Seine. Les prix devraient s'échelonner entre 230 et 640 dollars.

L'hôtel flottant, qui emploiera 30 salariés, comprend aussi un espace restauration pouvant accueillir 80 personnes, une piscine de 10 mètres de long sur 2 mètres de large et une terrasse à quai de 400 mètres carrés.

Le coût de construction du "Off Paris Seine" s'élève à 15,7 millions de dollars. Il est financé à 57 % par le groupe Novaxia, 20 % par Bpifrance, 10 % par Citysurfing, 6 % par Elegancia Hotels, 6 % par Licorne Finance et 1 % par Euromodules.

"Un projet un peu fou"

"L'idée est née de Gérard Ronzatti, architecte et président de Seine Design, début 2013, souhaitant proposer des solutions pour réinventer les fleuves. On a ensuite créé une structure pour développer un concept, et nous avons participé à un appel à projets de la mairie de Paris, présentant cet hôtel flottant au niveau du quai Austerlitz à Paris, situé entre la gare de Lyon et la gare d'Austerlitz", a expliqué Christophe Gallineau, président fondateur de Citysurfing.

"C'est un projet qui était un peu fou au départ et qui n'a pas de précédent, pour lequel nous avons investi sur une concession de 20 ans", a ajouté Joachim Azan, président fondateur de Novaxia.

Le "Off Paris Seine" devait "être exemplaire en terme de développement durable. Il consomme ainsi un minimum d'énergie avec un système de collecte d'eau. Le fait qu'il soit posé sur l'eau est un travail très technique et il y a eu en plus un travail de gestion de poids pour assurer une stabilité", précise Gérard Ronzatti.

L'hôtel devrait ouvrir "au cours du premier trimestre 2016". En attendant, le convoi fluvial, comprenant la "coque, construite à Dieppe et l'assemblage des parties faite à Rouen, devrait atteindre Paris à la mi-novembre", souligne Christophe Gallineau.

Ce concept novateur pourrait s'étendre à "d'autres villes en France ou à l'étranger", ont évoqué les initiateurs du projet, sans souhaiter en dire davantage.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

«Kokomo Ailand», l'île flottante ultime