NOUVELLES
04/11/2015 12:54 EST | Actualisé 04/11/2016 01:12 EDT

C1: Neymar et Suarez se régalent, le Barça proche des huitièmes

Neymar, auteur d'un doublé, et Luis Suarez, buteur et passeur, ont signé un récital avec le FC Barcelone mercredi face au BATE Borisov (3-0) en Ligue des champions, permettant au club champion d'Europe de se rapprocher des huitièmes de finale.

Toujours privé de Lionel Messi, blessé, le Barça s'est imposé au Camp Nou avec un penalty de l'intenable Neymar (30e) et une jolie frappe rasante de Luis Suarez (60e) après une passe du Brésilien. Du coup, l'Uruguayen a rendu la politesse à "Ney", qui a clos le score (83e).

A deux matches de la fin de la phase de poules de la C1, voici le club catalan confortablement installé en tête du groupe E (10 pts) et en position de force pour les huitièmes, devant l'AS Rome (5 pts), qui a battu 3-2 le Bayer Leverkusen (4 pts). Borisov est dernier (3 pts).

Décidément, Neymar et Suarez assurent un parfait intérim en l'absence de Messi, blessé au moins jusqu'à la mi-novembre. Le Brésilien et l'Uruguayen ont inscrit 18 des 21 derniers buts du Barça toutes compétitions confondues.

Et sous les yeux du quadruple Ballon d'Or, présent en tribune, le duo s'est encore régalé mercredi soir face à un adversaire limité mais qui a quand même sollicité plusieurs fois le gardien barcelonais Marc-André Ter Stegen (17e, 32e, 40e).

- La panoplie de Neymar -

Hélas pour le BATE, il n'y avait pas grand-chose à faire face aux arabesques de Neymar, qui a déployé toute sa panoplie technique: petite louche pour Suarez (4e), face-à-face perdu avec le gardien (15e), tête juste au-dessus du cadre (45e+2), frappe à bout portant détournée par le portier (67e), ciseau acrobatique (69e)...

Le capitaine de la Seleçao, qui portait un coquet bandeau noir autour du crâne, a été récompensé en transformant un penalty (30e) obtenu par Munir. "Ney" a ensuite délivré une passe décisive pour Suarez (60e) et le Brésilien a clos le score du plat du pied sur un service de l'Uruguayen (83e).

Bref, avec eux et avec le capitaine Andres Iniesta à la baguette, le Barça a affiché une belle virtuosité.

Seul bémol dans cette soirée réussie côté barcelonais, une nouvelle blessure a dégarni les rangs avec la sortie précoce d'Ivan Rakitic, apparemment touché à un mollet à moins de trois semaines du clasico face au Real Madrid.

Cela n'a pas refroidi l'enthousiasme du public du Camp Nou, lequel a par ailleurs manifesté en faveur de l'identité catalane par des drapeaux et des chants indépendantistes. Une manière de répondre à deux récentes amendes de l'UEFA infligées au club pour de précédentes manifestations similaires.

jed/yk