NOUVELLES
04/11/2015 12:50 EST | Actualisé 04/11/2016 01:12 EDT

C1 - Implacable réaliste, le Zenit St-Pétersbourg s'impose à Lyon et va en 8es

Le Zenit Saint-Pétersbourg a fait preuve d'un implacable réalisme pour s'imposer mercredi à Lyon (2-0), et se qualifier pour les 8es de finale de la Ligue des champions, grâce à ce quatrième succès cette saison en autant de matches européens.

C'est le redoutable duo d'attaque du Zenit, le Brésilien Hulk et l'inarrêtable Russe Artem Dzyuba déjà buteur à l'aller et auteur d'un doublé, qui à lui seul a fait couler une équipe de Lyon, impuissante, dépassée en contres et réduite à 10 pendant un gros quart d'heure après l'exclusion de son capitaine Corentin Tolisso.

Les Lyonnais, avec seulement un point, doivent désormais espérer un miracle pour se qualifier pour les 8es de finale de la compétition reine du football européen.

Pour le Zenit, le prochain objectif sera d'assurer la 1re place du groupe et avoir l'avantage du terrain pour le retour en 8es de finale. Avec 12 points et six d'avance sur Valence, il lui suffit d'un match nul pour y arriver.

Venue dans l'est de la France avec des intentions relativement défensives, l'équipe du Portugais André Villas-Boas a fait le dos rond pendant une bonne dizaine de minutes en première période, et a ouvert le score sur un moment fort lyonnais.

A l'origine du premier but russe, une occasion pour l'OL, puis un contre mené à 100 à l'heure par les deux joueurs offensifs du Zenit.

Sur son côté gauche, Hulk a profité des errances de la défense adverse pour laisser sur place Henri Bedimo dans la surface et centrer en retrait pour Dzyuba, qui poussait dans la cage (25e).

Si Anthony Lopes avait repoussé l'échéance quelques minutes plus tôt devant le Portugais Danny, les principales occasions ont été lyonnaises en première période, à l'image de cette frappe de Bedimo venue s'écraser sur le haut du poteau du portier Youri Lodygin.

Mais la force de frappe offensive des Gones a encore fait défaut, elle qui ne compte que deux buts en quatre rencontres de C1.

En seconde période, même scenario et même punition. Domination stérile lyonnaise et un contre formidablement joué par Hulk qui enrhume une grande partie du bloc défensif lyonnais pour lancer dans la profondeur Dzyuba pour son second but de la soirée (57e).

Avec quatre buts en C1, il talonne désormais Cristiano Ronaldo (5 réalisations) en tête du classement des buteurs.

Le break étant fait, les hommes de Villas-Boas n'avaient plus qu'à faire preuve d'une impressionnante solidité défensive pendant une grosse demi-heure et l'emporter sans trembler.

fjt-tba/agu