NOUVELLES
04/11/2015 11:25 EST | Actualisé 04/11/2016 01:12 EDT

Bahreïn démantèle une cellule "terroriste" liée à l'Iran (ministère)

Les autorités de Bahreïn ont annoncé mercredi avoir démantelé une "organisation terroriste" liée à l'Iran et arrêté 47 de ses membres, déjouant ainsi des attaques imminentes dans ce royaume du Golfe.

"L'organisation entretient des liens forts avec des parties iraniennes et des terroristes résidant en Iran", a affirmé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué, ajoutant que certains des membres avaient été entraînés à manier des armes et des explosifs dans la République islamique.

Cette annonce intervient dans un climat de tensions grandissantes entre Bahreïn et l'Iran. Manama a rappelé son ambassadeur à Téhéran et a déclaré "persona non grata" le chargé d'affaires iranien au Bahreïn le mois dernier.

Le ministère de l'Intérieur a indiqué que des armes et des explosifs avaient été découverts dans plusieurs villages autour de Manama, selon le communiqué diffusé par l'agence officielle BNA.

L'organisation avait "préparé des attaques terroristes pour les prochains jours avec l'objectif de nuire à la sécurité dans le pays", a-t-il ajouté sans préciser la nationalité des personnes détenues ou la date de leur arrestation.

Le ministère a de nouveau accusé l'Iran "de s'ingérer dans les affaires internes de Bahreïn et de tenter d'ébranler la stabilité du royaume à travers des attaques terroristes".

Ce petit royaume du Golfe, qui abrite la Ve Flotte américaine, est le théâtre de troubles depuis la répression d'un mouvement de protestation déclenché en 2011 par des opposants issus de la majorité chiite qui réclament des réformes politiques à la dynastie sunnite au pouvoir.

En août, Bahreïn a arrêté cinq personnes suspectées d'entretenir des liens avec l'Iran après un attentat à la bombe qui a tué deux policiers.

bur-ak/mer/tp