NOUVELLES
04/11/2015 03:57 EST | Actualisé 04/11/2016 01:12 EDT

Athlétisme/Dopage: Sebastian Coe a "parlé librement" à la police (IAAF)

Le président de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), le Britannique Sebastian Coe, a "parlé librement" mardi à la police dans le cadre de l'enquête sur des soupçons de corruption touchant son prédécesseur Lamine Diack, a indiqué mercredi à l'AFP un des porte-parole de l'instance.

"M. Coe a parlé librement, de sa propre initiative, avec la police venue effectuer une perquisition au siège de l'IAAF", a expliqué ce porte-parole, Chris Turner.

Sebastian Coe était de retour d'un voyage en Russie quand il a été informé de la venue de la police au siège de l'instance basée à Monaco.

"Il a alors demandé à discuter avec les enquêteurs, de manière libre", a ajouté le porte-parole.

Sebastian Coe a succédé en août au Sénégalais Lamine Diack à la tête de l'IAAF.

M. Diack a été mis en examen pour corruption passive et blanchiment aggravé en lien avec une affaire de dopage touchant notamment des athlètes russes.

Son conseiller juridique Habib Cissé a lui aussi été mis en examen, mais pour corruption passive seulement.

Par ailleurs, le parquet national financier a évoqué le cas du médecin Gabriel Dollé, ancien administrateur antidopage de l'IAAF, "placé en garde à vue le 3 novembre 2015".

fbr/pr/mam